www.Hominides.com
Contacts

  Lieux > Dragons > Exposition Muséeum National d'Histoire Naturelle

Dragons, entre science et fiction - Exposition Paris - Communiqué

Dragons
Entre Science et Fiction
Exposition du 5 avril au 6 novembre 2006

Muséeum National d'Histoire Naturelle
Grande Galerie de l'évolution

Dragons - Exposition - Grande Galerie de l'évolutionTous des dragons ont rendez-vous à Paris
Le grand retour de l'animal mythique mais imaginaire...

Une tête de dromadaire, des oreilles de cochon, des serres d’aigle, des ailes de chauve-souris… Cette bête mystérieuse n’est autre qu’un dragon.
L' exposition, conçue en coproduction avec le Conseil général de Moselle, a été présentée dans une première version au château de Malbrouck à Manderen, en 2005, où elle a connu un vif succès. Elle offre, au Jardin des Plantes à Paris, une approche plus naturaliste.
Sujet populaire, historique, artistique et scientifique, le dragon, étrange et mystérieux, exerce une fascination universelle. L’exposition va à la découverte de cet animal hybride et mythique. Crachant le feu, volant, rampant, se cachant dans l’eau, sous la terre ou au ciel, symbole du pouvoir ou symbole du chaos, il fascine petits et grands, depuis la nuit des temps. Ce voyage au pays du dragon met en valeur les principes fondateurs communs à tous les dragons, malgré la diversité de leurs formes et explore les fonctions symboliques de cet animal fantastique à travers le temps et l’espace.
Exposition - Dragons - ParisCet événement rassemble plus de 150 objets usuels ou décoratifs, pièces artistiques, ethnographiques, collections d’histoire naturelle et documents historiques provenant de plusieurs musées français et étrangers. L’exposition est également riche de films, d’histoires contées, de jeux, et d’un dragon de près de cinq mètres conçu spécialement pour l’occasion. Le visiteur est plongé dans une superbe ambiance visuelle et sonore… Pour un peu on se croirait suivi par le souffle du dragon !
Enfin, comme à son habitude, le Muséum propose autour de l’exposition, une large palette d’activités pour tous avec des conférences, des publications et pour le jeune public, des ateliers pédagogiques, des jeux.
L’exposition est accompagnée d’un livre de référence et d’un album, richement illustrés, et de diverses publications.

Dragon- Livre des serpents - Conrad Gesner
Dragons - Livre des serpents - Conrad Gesner
Dragons - Livre des serpents - 1589 - Conrad Gesner

Les points forts de l'exposition

Une ambiance
L’exposition suggère une subtile présence... un souffle, un frôlement, des ombres... à croire que les dragons, ces animaux mythiques, ont envahi l’espace de leur présence réelle !
Saint Georges terrassant le dragonAux couleurs du dragon, vert et rouge, la scénographie de l’exposition avec ses voiles translucides, ses projections en théâtre d’ombre, sa brise légère qui égrène le mot dragon dans de nombreuses langues, s’attache à rappeler la pérennité du mythe du dragon à travers le monde.
La première partie de l’exposition montre l’étonnante diversité des mythes liés aux dragons à travers un voyage dans le temps et dans l’espace.
Dans une deuxième partie, en forme de charade, l’exposition propose une définition du monstre à travers trois caractéristiques fondatrices. Elle présente notamment les restes d’animaux disparus comme le squelette d’un reptile volant (ptérosaure), ou une tête de tyranosaure, ainsi qu’un “ vrai faux ” dragon conçu tout spécialement pour l’exposition.
La troisième partie détaille les nombreuses missions, souvent ambivalentes, que l’homme a attribuées ou attribue à l’animal.
Il y a des dragons plein l’exposition, des petits, des grands, des énormes, en peluche, en bois, en pierre, en métal ou en diamants. Leur représentation fait appel à tous les arts : la peinture, la sculpture, la gravure, le cinéma...

Les dragons pour les enfants !
Suelette de tête de Dragon...

Des trésors
Cavalier PoitiersLes dragons, comme beaucoup de créatures imaginaires, sont des motifs décoratifs, présents sur de nombreux objets d’art. L’exposition accorde une place importante à ces derniers. Pièces artistiques, ethnographiques, collections d’histoire naturelle et documents historiques proviennent de différents musées français et étrangers. Plus de 150 objets sont présentés. Les pièces les plus précieuses sont exposées dans la salle du trésor sur laquelle veille... un dragon. Elle abrite notamment de très beaux bijoux de la collection Cartier. Une croix du XVIIIe siècle en argent et pierres semi précieuses, originaire de Cappadoce, agrémentée de petits dragons, et une coupe en cristal de roche munie d’une anse en forme de dragon, font partie des merveilles de cette salle du Trésor.

Un “ vrai faux ” dragon
On dirait une liste à la Prévert : une tête de chameau, des dents de requin, une langue fourchue de varan, des cornes de bouquetin, des oreilles de sanglier, des griffes de coq, des ailes de chauves-souris, une crinière de lion, une queue de serpent... le tout recouvert d’une peau de crocodile parfaitement imitée !
C’est le dragon spécialement réalisé pour l’exposition par Jack Thiney, taxidermiste au Muséum. Auteur de la naturalisation de Siam, le célèbre éléphant installé dans la Grande Galerie de l’Évolution, et du mammouth de l’exposition “ Au temps des mammouths ”, Jack Thiney a mis plusieurs mois pour réaliser cet animal hybride. Il a commencé par faire une maquette au 1/14e, permettant, sur les indications des commissaires de l’exposition, de définir l’allure générale de notre dragon. Son “ squelette ” agrandi à la dimension définitive est constitué d’une structure métallique. Il a accueilli les différentes parties du dragon en mousse de polyuréthane et résine époxy, certaines étant moulées sur les animaux qui constituent cet animal imaginaire. Notre dragon est présenté, dans l’exposition, à la tête d’une caravane composée des animaux auxquels il a emprunté des éléments : crocodile, sanglier, chat...

Dragon et mappemonde
Le dragon plane au dessus de l'exposition

Un cabinet de curiosités
Draconum - AldrovendiEn Europe, dès le XVIe siècle, on exhibe dans les cabinets de curiosités des petits “ dragons ” fabriqués à partir de corps de raies séchées auxquels on associe différents éléments. À la manière de l’un de ces cabinets de curiosités d’autrefois, un meuble présentera des chimères anciennes, issues des collections du Muséum et de musées étrangers, mais aussi un faux squelette de dragon animé et une oeuvre de l’artiste contemporain Thomas Grünfeld.
Dans une autre partie de l’exposition, consacrée aux objets autrefois associés aux dragons, on pourra même voir de la poudre d’os de dragon, aux vertus présumées aphrodisiaques, achetée dans une pharmacie chinoise contemporaine. Dents de mammifères fossiles, crâne d’ours des cavernes, autant de support à des histoires de dragon et à des témoignages de personnes ayant cru le voir... Citons par exemple la draconite, pierre colorée qu’un paysan aurait ramassée dans un champ après le passage d’un dragon au-dessus de sa tête. Cet objet convoité pour ses pouvoirs magiques, notamment contre la peste, serait une pierre née dans le crâne du monstre... Un rostre d’espadon du XVe siècle provient d’un monastère autrichien, on raconte qu’il pourrait s’agir d’une langue de dragon ramenée par le géant Haymon !

À voir et entendre
Dragons - exposition -varan13 merveilleuses petites histoires de dragon jalonnent le parcours de l’exposition. Ces petits textes à écouter ont de quoi faire retrouver à chacun son imaginaire d’enfant. Prenant appui sur un objet, (la gargouille, la draconite), ou un thème, ils permettent au visiteur d’aller plus loin dans la connaissance du mythe qui se transmet essentiellement par tradition orale. Ces histoires, de tous les temps et de tous les pays, démontrent la force de l’imaginaire de l’homme face à cet animal fantastique. Les références filmographiques ne sont pas oubliées. Des extraits des films de Walt Disney rappellent les dragons qui ont marqué l’enfance de chacun, (Elliot dans “ Peter et Eliott le dragon ”, le cracheur de feu dans “ la Belle au bois dormant ”, Mushu dans “ Mulan ”) ou de films classiques tels “ Die Nibelungen ” du réalisateur Fritz Lang, ou “ Jason et les argonautes ” (1963) de Don Chaffey.

Reprises de l'évènement dans Paris

Dragon - Niki de Saint Phalle devant la Grande Galerie de l'évolutionL’exposition sera ponctuée d’animations diverses et variées.
Avec les spécialistes, des conférences et des films pour satisfaire notre soif de connaissances sur les mythes et la réalité du dragon, au Grand Amphithéâtre du Muséum.
Une sculpture de Niki de Saint Phalle représentant un dragon accueillera le visiteur devant la Grande Galerie.
Eco-Emballages réalise un dragon de 7 mètres de long en matériaux recyclables. La SNCF exposera cette oeuvre en gare de Paris Gare de Lyon du 1er avril au 15 juin 2006.
Avec la Maison de la Chine, la cafétéria de la Grande Galerie de l’Évolution sera transformée, comme par magie, en pays du dragon et un menu “ dragons ” sera proposé.

Dragon à la Gare de Lyon
Tete du dragon - Gare de Lyon
Le Dragon planant au dessus des voyageurs en Gare de Paris Gare de Lyon


Sur Hominides.com

- La Grande Galerie de l'évolution

- La galerie de paléontologie et d'anatomie comparée ou vous retrouverez des squelletes entiers de dinosaures.

- Les hommes préhistoriques
 
A lire
 
 
 
 
 
 
 
Pour enfants
 
 

L'exposition " Dragons "
à la Grande Galerie de l'Evolution
Adresse : 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire
Paris Ve

Horaires d'ouverture :
Tous les jours de 10 h à 18 h
sauf le mardi et le 1er mai
Jusqu’à 20 h le samedi

Prix :
plein tarif : 8 €
demi-tarif : 6 €
A noter, le billet comprend l’accès à la Grande Galerie de l’Évolution.

Crédits :
Une exposition coproduite par le Muséum national d’Histoire naturelle et le Conseil général de la Moselle
Bertrand-Pierre Galey Directeur général du Muséum national d’Histoire naturelle
Philippe Leroy Sénateur de la Moselle et Président du Conseil général de la Moselle


D'autres musées à visiter
Paris et région parisienne Province
Grande Galerie de l'évolution Musée de Préhistoire des Eyzies Musée de Préhistoire Tautavel
Galerie d'Anatomie et Paléontologie Musée de Préhistoire de Solutré Exposition Grotte Chauvet
Cabinet d'histoire - Jardin des Plantes Musée de la Préhistoire du Vercors Préhistorama
Galerie des enfants Musée d'Aquitaine Bordeaux Samara
Jardin des Plantes Musée de préhistoire - Grand-pressigny Le Paléosite
Musées du Jardin des Plantes Musée de l'homme La Chapelle-aux-saints Musée Art et Archéologie de Périgueux
Musée de la Préhistoire Nemours Musée du Pic Saint-Loup Musée de Terra Amata
Musée d'Archéologie Nationale Musée de Préhistoire de Menton Musée de Préhistoire de Quinson
Salle Piette - MAN Musée des Merveilles de Tende Musée d'Anthropologie de Monaco
Palais de la Découverte Le Thot Musée du Pech Merle
  Musée Archéologique de Strasbourg Parc de Préhistoire de Tarascon
  Musée du Mas d'Azil Musée de Lussac-les-châteaux
  Maison de la Dame de Brassempouy  
     
Etranger  
Egypte - Musée de la Nubie - Assouan Allemagne - Gondwana Das Praehistorium Belgique - Espace de l'Homme de spy
    Belgique - Préhistosite de Ramioul

Les animaux fantastiques


Mise en ligne le 05/04/06
Revue le 25/04/06