www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - La plus vieille aiguille à chas de la préhistoire
L'aiguille datée de - 45 000 ans est la plus ancienne à ce jour (29/08/16)

Une aiguille à chas de plus de 45 000 ans
C’est dans la célèbre grotte de Denisova (montagnes de l’Altai), en Sibérie, qu’une équipe de chercheurs a découvert la plus ancienne aiguille à chas trouvée à ce jour.

L'aiguille à chas la plus ancienne de la préhistoire

Une découverte sensationelle selon l'un des membres de l'équipe de chercheurs...
La grotte de Denisova a été utilisée par des hominidés pendant 125 000 ans. Elle est déjà célèbre pour avoir été visitée par trois espèces humaines : Néandertal, Homo sapiens et l’homme de Denisova. Ce dernier est connu uniquement par l’analyse ADN d’un bout d’os de son doigt retrouvé en 2008 dans la grotte… C’est donc la seule grotte qui présente les restes de cette espèce disparue, qui était plus proche  génétiquement des Néandertaliens que des hommes modernes. D’après les études génétiques, il apparaît que, si Denisova et Néandertal avaient un ancêtre commun il y a environ 200 000 ans, ils se sont séparés de la lignée qui mène à Homo sapiens il y a environ 600 000 ans. Pour les chercheurs, l’Homme de Denisova a fréquenté la grotte entre – 30 000 et –50 000 ans. 



La découverte d’une aiguille a chas
Depuis 30 ans les équipes d’archéologues se succèdent pour effectuer une campagne de fouille annuelle. En dehors des restes d’ossements de Denisoviens, l’équipe, dirigée par le Un bracelet préhistorique de Denisovaprofesseur Maksim Kozlikin (Institut d’Archéologie et d’Ethnographie de Novossibirsk) a également mise au jour les restes d’un bracelet vert en chlorite taillée et polie. Les chercheurs ont exhumé cette aiguille à chas dans la même strate archéologique (couche 11) où ils avaient trouvé les ossements et le bracelet. L’aiguille a été taillée dans un os d’oiseau et mesure 7,6 cm de longueur. Un petit trou (le chas) est percé dans l’os afin de pouvoir y passer un fil ou une fibre. Ce petit outil est d’une grande finesse et a dû nécessiter un travail de précision.

La datation de l’aiguille

Les artefacts et les ossements de Denisoviens sont issus de la couche archéologique et laissent penser que c’est l’Homme de Denisova qui a réalisé ces objets. Mais les datations montrent que les restes d’hominidés sont âgés de plus de 50 000 ans, alors que l’aiguille semble être plus « récente » avec quand même un âge respectable de 45 000 ans. S’il est donc raisonnable de penser que les objets ont été fabriqués par les Denisoviens, il est également imaginable d’en attribuer la paternité aux premiers Homo sapiens découverts en Sibérie.
Pour l’anthropologue Chris Stringer (Musée d'Histoire Naturelle de Londres) : « les restes osseux de l’hominidé se trouvaient à la base de la couche 11 de la grotte de Denisova, alors que les artefacts en os et en ivoire étaient situés plus haut. Cela suggère que les hominidés de Denisova ont pu réaliser ce genre d'outils qui est normalement associé à l'homme moderne ».

Aiguille à chas du site de Denisova en SibérieLa plus ancienne aiguille à chas
Quelle que soit l’espèce humaine qui a réalisé cet objet, la datation à 45 000 ans fait de cette aiguille la plus ancienne trouvée de par le monde. Jusqu’à présent, les premières aiguilles à chas recensées dataient du Solutréen et se généralisaient au Magdalénien. De nombreux sites ont délivré des aiguilles, comme Bois-Ragot, Jean-Blancs, Solutré, Potok, Gourdan-Polignan, Laugerie-Basse. Cette découverte est la preuve que la fabrication minutieuse d’un tel outil était déjà possible au Paléolithique moyen. C’est également une indication sur le mode de vie des hominidés en Sibérie, qui devaient probablement coudre ensemble des peaux pour se protéger du froid. Pour le professeur Maksim Kozlikin, « c’est la plus longue des aiguilles trouvées dans la grotte de Denisova ». Il rajoute : « Nous avons trouvé d’autres aiguilles mais dans des couches archéologiques plus récentes ».

Sources et Photos (Vesti)
SiberianTimes

C.R.

A lire également :
2010 Une nouvelle espèce d'hominidé : l'homme de Denisova
2010 Homme de Denisova et Néandertal
2011 Néandertal ou Denisova en Oural il y a 30 000 ans
2012 Denisova le génome décrypté
2012 Denisova l'arbre généalogique se précise
2013 Des rétrovirus communs dans l'ADN de Néandertal, des Denisoviens et Sapiens ?
2016 Pas de trace du chromosome Y de néandertal dans celui de Sapiens

 




Sur Hominides


L'expansion de l'espèce humaine à travers le monde


- Découverte de l'Homme de Denisova


- Denisova et Néandertal, des espèces frères ayant un ancêtre commun.

A lire
Survivants
Chris Stringer
L'Afrique passe aujourd'hui pour le berceau de nos premiers ancêtres humains ; est-elle également le lieu originel de notre espèce Homo sapiens et de ce qui lui est propre : le langage, l'art, la technologie complexe? L'hypothèse de cette double sortie d'Afrique, d'abord étayée par les restes fossiles, se nourrit des données archéologiques et génétiques, y compris, depuis peu, l'ADN des fossiles néandertaliens. 
En savoir plus sur Survivants
Survivants


Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.
5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres


 
Cultura.fr.