www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - Les origines de la domestication du chien à la préhistoire ?
Chien domestique, de nouvelles origines (15/11/13)

Nouvelles origines pour le chien domestique...
Une nouvelle étude finlandaise suggère que les chiens domestiques ont évolué à partir des loups européens qui ont rencontré les chasseurs-cueilleurs au Paléolithique.

Le chien domestique descend du loup européen

Les chiens domestiques auraient évolué à partir d'un groupe de loups (aujourd’hui disparus) qui sont entrés en contact avec les chasseurs-cueilleurs européens entre -18 800 et -32 100 ans.

L’étude
Publiée dans la revue Science, cette nouvelle génétique a comparé l’ADN mitochondrial de plusieurs dizaines de loups et de chiens. Pour retrouver les grandes lignes de la généalogie du chien, l’équipe, dirigée par Olaf Thalmann (Université de Turku)  a d’abord étudié l’ADN mitochondrial de 18 canidés fossiles. Ce sont ensuite 49 ADN de loups actuels et 77 de chiens modernes qui ont été séquencés. Cette base a permis d’établir une carte des relations entre les espèces et d’établir une sorte d’arbre généalogique.


Les origines du chien
Jusqu'à présent, une grande majorité des scientifiques soutient l’hypothèse que la lignée des chiens s’était séparée de celle des loups il y a 100 000 ans. Peu à peu, les loups se seraient rapprochés de l’homme et l’on trouve même des crânes de loup associés aux restes humains à la grotte du Lazaret, il y 125 000 ans. Le loup aurait-il été domestiqué avant le chien ?
Par ailleurs, les plus anciennes traces archéologiques de domestication du chien ont été trouvées en Europe, plus précisément en Belgiqu, dans la grotte de Goyet. Ces restes sont datés de – 31 700 ans. De manière générale les plus anciennes données concernant la domestication du chien indiquent que le phénomène s’est produit simultanément  il y a 12 000 ans en Afrique du Nord, Asie et en Europe Méridionale.
Le chien de Goyet
L'étude a remis en cause la descendance du chien retrouvé à Goyet. Ce dernier ne serait pas l'ancêtre des chiens actuels. Il appartiendrait, d'après son ADN mitochondrial, à une autre lignée désormais disparue.
Le même constat serait fait pour les autres fossiles trouvés en Belgique et dans les montagnes de l'Altaï en Russie. "Peut-être qu'ils étaient domestiqués mais leurs lignées n'ont pas laissé de descendance", explique Thalmann.

Les loups européens (fossiles) à l'origine du chien domestique ?
Fossile de chien Green CountyLes chercheurs ont voulu éviter les travers des précédentes études en analysant de manière plus complète les séquences d’ADN, mais aussi en intégrant l’ADN fossile de divers individus provenant de différents sites paléolithiques. 
Ils ont pu ainsi établir un arbre généalogique moins discutable que les précédentes études. L’étude place ainsi l’Europe comme la région principale de la domestication du chien. Quatre clades (grandes familles) ont été déterminés chez les chiens actuels. Ces derniers sont tous liés à des espèces anciennes de canidés européens. Aucune n’est en relation avec les loups venant d’Asie ou du Moyen-Orient.
Image : Chien fossilisé retrouvé à Greene County Ill. Il est daté de - 8500 ans. (Del Baston, Center for American Archaeology).

«Nous ne nous attendions pas à ce que l'ascendance entre les populations soit aussi clairement défini", déclare Thalmann. «Cela suggère que la population ancienne des loups européens, qui est à l’origine des races de chiens modernes, s’est peut-être éteinte. Ce qui est possible, étant donné la façon dont les humains ont anéanti les loups au cours des siècles», a-t-il ajouté.

Une nouvelle arborescence dans la généalogie du chien
Selon cette nouvelle arborescence, le plus grand clade des chiens domestiques a partagé un ancêtre commun avec le loup il y a 18 800 années. De manière collective, les chiens actuels ont dû partager un ancêtre commun avec un loup, il y a environ 32 100 ans. Selon les chercheurs, les chiens doivent avoir été domestiqués à un moment entre les deux périodes.
D'après cette nouvelle arborescence, le plus grand clade des chiens domestiques dernier a partagé un ancêtre commun il y a 18 800 années, et collectivement, ils durent partager un ancêtre commun avec un loup, il y a environ 32 100 années. Ils doivent avoir été domestiqués à un moment donné au cours de cette fenêtre.
Ces dates moléculaires correspondent avec les preuves fossiles. Les plus anciens fossiles de chiens viennent d'Europe de l'Ouest et de la Sibérie, et sont datés d’au moins 15 000 ans. En revanche, ceux du Moyen-Orient et de l’Asie de l'Est ne sont vieux « que » de 13 000 ans au plus. "Les archéologues seront heureux", a déclaré Larson.

Le fossile de chien retrouvé dans la grotte de Goyet en BelgiqueLes dates obtenues sont telles qu’il est peu probable que les chiens aient été domestiqués au cours de la révolution néolithique qui s’est produite quelques 2 ou 3 millénaires plus tard. Il apparaît plus logique que les chiens se soient d'abord associés à des chasseurs-cueilleurs européens. Cette association a pu prendre plusieurs formes. Ils ont peut-être aidé les hommes à abattre de grandes proies. Cette collaboration leur permettant de récupérer des carcasses et des restes. De toute façon, cette proximité avec les humains s’est renforcée au fil du temps, jusqu'à ce que, finalement, ils soient totalement domestiqués. Image Fossile de chien retrouvé à la grotte Goyet (Royal Belgian Institut Natural Science).

Une étude qui en appelle d’autres
Larson, un autre membre de l’équipe, a toutefois prévenu que cette étude n'est pas la dernière sur les origines du chien : "Ce serait une erreur de conclure trop rapidement et dire que les chiens ont été domestiqués en Europe et pas ailleurs». «Nous savons que les porcs ont été domestiqués indépendamment en Chine et en Turquie, il n'y a donc pas lieu de penser que la domestication du chien s’est faite à un seul moment et un seul endroit."

Sources :
BBC,
National Geographic

Science

Complete Mitochondrial Genomes of Ancient Canids Suggest a European Origin of Domestic Dogs O. Thalmann B. Shapiro, P. Cui, V. J. Schuenemann, S. K. Sawyer, D. L. Greenfield, M. B. Germonpré, M. V. Sablin, F. López-Giráldez, X. Domingo-Roura, H. Napierala, H-P. Uerpmann, D. M. Loponte, A. A. Acosta, L. Giemsch, R. W. Schmitz, B. Worthington, J. E. Buikstra, A. Druzhkova, A. S. Graphodatsky, N. D. Ovodov, N. Wahlberg, A. H. Freedman, R. M. Schweizer, K.-P. Koepfli, J. A. Leonard, M. Meyer, J. Krause, S. Pääbo, R. E. Green, R. K. Wayne

A lire également :

2012 Le chien domestiqué en Russie il y a 33 000 ans ?

2011 Un chien domestiqué, en France il y a 15 000 ans

2011 Une sépulture en Jordanie contenant des ossements de renard.

 


Sur Hominides

La mort à la préhistoire
Tombes et sépultures
de la Préhistoire


Méthodes de datation

A lire
La Préhistoire
Sophie A. de beaune et Antoine Balzeau
Comment vivaient les hommes préhistoriques ? Que chassaient-ils ? Comment ont-ils maîtrisé le feu ? Quand sont apparus les premiers outils ? Où habitaient-ils ? Deux spécialistes répondent dans un style simple et accessible à tous. Les dernières découvertes qui sont intégrées et illustrées font de cet ouvrage une référence pour comprendre l’évolution de l’humanité. En savoir plus
sur le livre La Préhistoire
La préhistoire
Amazon
 
Un livre introuvable ou épuisé,
essayez sur PriceMinister
l'Achat Vente Garanti

 
 
Comparer les credits