www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Il y a400 000 ans, en Israël, les hommes mangeaient de la tortue terrestre
De la tortue au menu des hommes préhistoriques il y a 400 000 ans (05/02/16)

Au menu des préhistoriques... soupe de tortue !
Nouvelle découverte lors des fouilles de la grotte de Qesem : la tortue devait faire partie du régime alimentaire des premiers hommes du Paléolithique.

De la tortur au menu des palolithiques il y a 400 000 ans ? Le site de Qesem
La grotte de Qesem en Israël est un gisement préhistorique important pour la vie des hommes au Paléolithique il y a 200 000 à 400 000 ans.  Outre un outillage lithique nombreux et varié (grattoirs, lames, percuteurs...), des ossements brûlés et un foyer (daté de - 300 000 ans) ont été exhumés au centre de la cavité.
Plusieurs dents humaines ont été mises au jour mais dans différents niveaux de la stratigraphie. Cet éparpillement laisse penser que le site a probablement été remanié par des rongeurs ou un autre agent taphonomique. 
Jusqu'à présent, les archéologues avaient identifié plusieurs ossements d'animaux  consommés par les préhistoriques : le daim représente plus de 70% des restes, suivi par l'aurochs, le sanglier... Il en ressortait qu'en plus des quelques restes de végétaux (trouvés sur le tartre dentaire)  les hommes de Qesem avaient un régime majoritairement carné et constitué de gros gibier.

Photo d'illustration : Tortue terrestre actuelle qui devait ressembler aux tortues de Qesem il y a 400 000 ans.


La découverte
Découpe de la carapace de la tortueL'équipe de chercheurs à  découvert des spécimens de tortues terrestres sur plusieurs strates de la grotte. Cela indique que l'animal a été consommé pendant toute la durée d'occupation humaine du site, soit une période de presque 200 000 ans.  La découverte a été publiée dans la revue Quaternary Science Reviews  par l'archéologue Ran Barkai (Universitée de Tel Aviv)
Les ossements de tortue étudiés présentent des traces de décharnement provoquées par un outil de pierre. Des morceaux de carapace avaient également  été brûlés.
A droite Marque de découpe sur une carapace de tortue Image credit: Ruth Blasco et al.

Pour les scientifiques, il apparaît que les marques de coupe, de percussion et de combustion sur les ossements et la carapace montrent la mise en place d'une véritable recette de cuisine pour déguster l'intérieur de l'animal. Les traces calcinées peuvent laisser penser qu'une partie de la cuisson a été réalisée « à l'étouffée » directement dans la carapace.
Pour Ran Barkai, « les preuves montrent qu'ils consommaient régulièrement de la tortue... c'était une sorte de complément alimentaire comme un apéritif ou un dessert ! ».

Les implications
L'espèce Homo sapiens n'est apparue qu'il y a environ 200 000 ans . Les restes de tortues cuisinées à Qefem sont beaucoup plus vieux (soit -400 000 ans pour les plus anciens). Il apparaît donc clairement que ce régime alimentaire enrichi de végétaux et de petits animaux n'est pas que celui d'Homo mArque de découpe sur les os de tortuesapiens mais qu'il le partage avec des espèces humaines plus anciennes.
Par ailleurs, il est possible que les tortues, animaux dociles et très lents, aient pu servir d'aliments mais également de « réserve vivante » de protéine à disposition en période de disette...  Sans parler d'élevage, il est possible que des tortues soient maintenues à proximité de l'habitat comme une boîte de conserve de viande fraîche... Une activité que des enfants ou des personnes âgées pouvaient facilement gérer selon le professeur Avi Gopher.
Marque de découpe sur un os de tortue. Image credit: Ruth Blasco et al

C.R.

Sources
Etude menée conjointement par le  Dr. Ruth Blasco  (Centro Nacional de Investigacion Sobre la Evolucion Humana (CENIEH), Spain, and TAU's Institute of Archaeology) , le Prof. Ran Barkai et le Prof. Avi Gopher ( TAU's Department of Archaeology and Ancient Near Eastern Civilizations). Equipe constintuée également du Dr. Jordi Rosell et du  Dr. Pablo Sanudo (Universitat Rovira i Virgil, (URV) et  Institut Català de Paleoecologia Humana i Evolució Social (IPHES); ainsi que du Dr. Krister T. Smith et du  Dr. Lutz Christian Maul ( Senckenberg Research Institute and Natural History Museum, Germany).
Tortoises as a dietary supplement: A view from the Middle Pleistocene site of Qesem Cave, Israel. Quaternary Science Reviews, 2016; 133: 165 DOI


A lire également sur Hominides.com
2010 Des lames préhistoriques de - 400 000 ans en Israël ?
2011 Industrie lithique à Qesem
2011 Homo sapiens à l'origine de la disparition des éléphants

2014 Un foyer de - 300 000 ans en Israel sur le site de Qesem

 



Sur Hominides

Alimentation des hommes de la préhistoire

Alimentation à la préhistoire


Comment faire et maîtriser le feu à la préhistoire
La maîtrise du feu
à la préhistoire


A lire !
Les dents de l'homme
De la préhistoire à l'ère moderne
Florie Duranteau
A travers un glossaire illustré extrêmement précis et développé, de Toumaï à l'homo sapiens, en passant par les australopithèques, cet ouvrage détaille et explique les diverses mutations de la dent, de la mandibule et de la face, en s'attardant sur les conséquences générées par ces transformations sur la posture et le régime alimentaire de chacun.

Les dents de l'homme
Les dents de l'Homme de la préhistoire à l'ère moderne
livre

Mangeurs de viande
Marylène Pathou-Mathis
Marylène Patou-Mathis remonte à nos origines pour découvrir comment notre alimentation s'est modifiée depuis la Préhistoire. Nous sommes tous des carnivores... des mangeurs de viande.
En savoir plus sur Mangeurs de viande.
Mangeurs de viande - Patou-Mathis
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall