www.Hominides.com
Contacts

Lieux > Exposition > Afrique du sud - l'autre pays de la Préhistoire > Muséum de Toulouse

Exposition - Afrique du sud, l'autytre pays de la préhistoire - Muséum Toulouse - Communiqué (22/11/13)

Afrique du sud
L'autre pays de la Préhistoire
Exposition du 29 octobre 2013 au 30 mars 2014
Muséum de Toulouse

Cette exposition, produite par le Muséum de Toulouse, vise à montrer que les découvertes sud-africaines ont jeté un nouvel éclairage sur la vision que nous avons de la Préhistoire en Europe occidentale.

Afrique du sud, l'autre pays de la préhistoire - Exposition Muséum de ToulouseL'exposition "Afrique du sud - L'autre pays de la Préhistoire" s'appuie pour cela sur quelques objets emblématiques découverts ces 20 dernières années en Afrique du Sud : les ossements d'Australopithecus sediba, nouvelle espèce découverte en 2008 et dont la reconstruction en 3D est exposée au public pour la première fois en Europe, qui pourrait représenter une forme intermédiaire entre les premiers australopithèques et le genre Homo ; les vestiges découverts d'une façon inattendue dans la grotte de Blombos qui traduisent des comportements modernes et des préoccupations esthétiques voire symboliques survenus beaucoup plus tôt en Afrique du Sud qu'en Europe ; ou encore des outils lithiques du site de Sibudu, 150 000 ans plus anciens que les premières traces de cette technique en Europe !
Ces différents spécimens émanent des collections prestigieuses de l'Université du Witwatersrand de Johannesburg (Afrique du Sud) et du Muséum de Toulouse. Ils nous renseignent sur l'origine de l'Humanité et illustrent des découvertes artistiques, culturelles et technologiques qui ont profondément modifié la vision actuelle de l'histoire de l'art et de l'interprétation de l'art rupestre : l'évolution culturelle, l'émergence de la modernité culturelle et la datation.

À l'occasion des années croisées entre la France et l'Afrique du Sud, il nous a paru intéressant
d'échanger sur le thème de la Préhistoire avec nos collègues sud-africains.
L'exposition « Préhistoire(s), l'enquête » du Muséum de Toulouse a été présentée à Johannesburg et nos collègues du Cap et de Johannesburg nous ont proposé de nous montrer certaines de leurs plus déterminantes découvertes. Qu'ils en soient ici vivement remerciés.
Visite de l'exposition Afrique du sud, l'autre pays de la préhistoireLes liens entre préhistoriens français et sudafricains sont anciens. L'abbé Breuil déjà avait su noter l'intérêt de ce pays en la matière et Toulouse entretient des liens privilégiés avec ce pays. Depuis de nombreuses années, plusieurs équipes scientifiques toulousaines y travaillent en parfaite collaboration avec leurs homologues. Ainsi, le Pr. José Braga (AMIS/UMR 5288 CNRS) y poursuit depuis près de 20 ans des travaux sur les origines de la lignée humaine tandis que de nombreux chercheurs de l'équipe du laboratoire TRACES (UMR 5608 CNRS) travaillent sur les outillages lithiques ou sur l'art pariétal.
Si pendant fort longtemps la vision de la préhistoire fut « européo centrée », les nombreuses découvertes effectuées dans ce pays au cours des 20 dernières années ont complètement modifié la vision que nous avions de l'évolution tant physique que culturelle de l'homme, changeant nombre de paradigmes. Photo Christian Nitard

Au centre de l'exposition "Afrique du sud - L'autre pays de la préhistoire", Australopithecus sédiba
Australopithecus sedibaL'évolution a longtemps été pensée selon un modèle continu où des changements graduels se seraient accumulés proportionnellement au temps écoulé. Or, de nombreux fossiles trouvés en Afrique australe témoignent d'une coexistence entre différentes espèces de la lignée humaine. Cette cohabitation montre que l'évolution humaine est buissonnante et non pas linéaire. Elle est jalonnée de "sauts" évolutifs, brèves périodes de bouleversements suivies de longues périodes d'équilibre.
< Photo Christian Nitard


Australopithecus sediba
Un nouveau jalon dans l'histoire de l'Humanité Australopithecus sediba est une nouvelle espèce décrite en 2010. Il a vécu en Afrique australe il y a 2 millions d'années. Son squelette présente une mosaïque originale de caractères primitifs et modernes qui font penser qu'il a été un intermédiaire entre les Australopithèques et les premiers humains.

Une mosaïque originale
Comparaison des squelettes d'Homo sapiens, Australopithecus sediba et d'un chimpanzéAustralopithecus sediba présente une combinaison étrange de caractères. Les dents, le bassin et les mains sont similaires à l'homme ; en revanche les épaules, les bras, la cage thoracique et les pieds ressemblent à ceux du chimpanzé.

Qu'en est-il des ressemblances de Australopithecus sediba avec l'Homme ?
Les chercheurs n'ont pas de réponse définitive à cette question. Les apparences peuvent être trompeuses : si elles proviennent des évolutions adaptatives à un milieu physique ou un mode de vie, deux espèces non apparentées peuvent se ressembler. La similitude avec l'Homme peut aussi être le résultat d'une mutation aléatoire partagée ce qui prouverait des liens de parenté directs.
A droite, comparaison des squeletttes d'Homo sapiens, Australopithecus sediba et Pan troglodyte.

Coulisses de la découverte
Le 15 août 2008 dans la Réserve naturelle de Malapa, Matthew Berger, le fils du paléoanthropologue Lee Berger, trouve un fossile d'un ancêtre jusqu'ici inconnu de l'Homme. À ce jour, avec plus de 190 éléments fossiles trouvés, le site de Malapa est l'un des plus riches sites d'hominidés fossiles jamais découvert.

Interprétation
Deux fossiles ont été retrouvés ensemble. La bonne conservation des fossiles ainsi que l'absence de traces de morsures privilégient l'hypothèse d'une mort accidentelle. Il est possible que deux membres de la même famille aient glissé dans la grotte souterraine sans pouvoir en ressortir.

L'émergence de la modernité culturelle
Art et culture en Afrique du Sud à la préhistoire
Longtemps, on a pensé que la modernité comportementale de l'Homme était liée à une brusque révolution culturelle survenue en Europe il y a environ 40 000 ans. Or, ces dernières années, de nouvelles découvertes en Afrique australe viennent profondément modifier cette vision. Des innovations majeures telles que la gravure et la sculpture ou la confection de parures préhistoriques et d'outils en os apparaissaient bien plus tôt en Afrique.
< Photo Christian Nitard



Pendeloque en ivoire gravé - Grotte de la Tuto des CamalhotOrigine unique ou des histoires parallèles ?

Beaucoup de lacunes archéologiques séparent les premières expressions de la modernité culturelle apparues en Afrique du Sud des manifestations européennes. Les pratiques se sont elles perpétuées au cours des millénaires ? Ou bien des histoires parallèles se sont-elles jouées à plusieurs reprises en plusieurs parties du globe ?
Le public découvre des exemples de l'industrie lithique très ancienne, des parures, des objets d'art mobilier (datant de - 100 000 ans et plus récents) : avec la copie de l'ocre gravé de Blombos datant de -75 000 ans.

Face aux collections sud-africaines, sont présentés des exemples de réalisations européennes de même type, mais de ce fait beaucoup plus récentes.
Les collections sud-africaines proviennent de Iziko Museums au Cap, de l'Université de Witwatersrand à Johanesbourg, de McGregor Muséum à Kimberley.
Les objets européens sont issus des collections du Muséum de Toulouse, du Musée Archéologique de Narbonne, des collections privées.
Le public peut découvrir pour la première fois une pendeloque gravée en os de mammouth des collections privées de la famille Vézian.
Photo : Pendeloque gravée en ivoire de mammouth datant de - 40 000 à - 36 000 ans. Grotte de la Tuto del Camalhot, 1928 Joseph et JeanVézian.


Hominidés.com remercie le Muséum de Toulouse pour l'ensemble des documents (textes et photos) qui ont permis la réalisation de cette page.


En pratique
L'exposition "Afrique du sud - L'autre pays de la Préhistoire"
Exposition ouverte du 29 octobre 2013 au 30 mars 2014


Australopithecus africanusHoraires :
Du mardi au Dimanche de 10h à 18h

Tarifs :
Accès à l'exposition temporaire inclus dans l'entrée du musée
Tarif normal : 6 € / pers
Tarif réduit : 4 € / pers
Tarif famille (2 adultes et 3 enfants ou plus) : 20 €
Entrée gratuite tous les premiers dimanches de chaque mois.
Photo Christian Nitard >

Lieu de l'exposition :
Musée de Toulouse
35 allée Jules Gusdes
31000 Toulouse

Téléphone : 05 67 73 84 84
e-mail : museum(arobase)mairie-toulouse.fr


 

 


Pour aller plus loin sur le thème de la Préhistoire pour les enfants

Questions de préhistoire
Questions d'enfants sur la préhistoire
Livres, films préhistoire
Ticayou
Musées de préhistoire
Musées de préhistoire pour les enfants
Les questions que vous posent vos enfants sur la Préhistoire, le feu, les grottes, les hommes préhistoriques... Sélection de livres et vidéos adaptées aux enfants sur la Préhistoire et l'évolution de l'homme Les sites, les jeux, les lieux, les expositions pour les enfants curieux de Préhistoire et d'évolution...


Sur Hominides

Les hommes préhistoriques

Les hommes préhistoriques


Préhistoire

La Préhistoire, chronologie...

A lire
Evolution, histoire de l'homme
Alice Roberts
Un guide visuel unique et documenté sur l'histoire de l'Homme, qui nous confronte à nos plus lointains ancêtres, grâce aux portraits reconstitués des frères Kennis.
Bien sur Australopithecus afarensis est présenté dans l'ouvrage...
Pour tous publics.
En savoir plus sur Evolution. L'histoire de l'homme
Evolution, l'histoire de l'homme


L'évolution des espèces - les preuves
Tome 1
Maxime hervé - Denis Poinsot
Non seulement il y a des libellules géantes dans le charbon mais les serpents ont en réalité des pattes et c'est de l'eau de mer diluée qui coule dans nos veines. À première vue, tous ces faits véridiques sont ahurissants mais on les comprend très facilement à condition de poser cette question : les espèces vivantes évoluent-elles ? En suivant pas à pas les étapes de la démarche scientifique, les auteurs y répondent avec une constante simplicité.
Moins de 10 euros
Pour tous publics
En savoir plus sur L'évolution des espèces - Les preuves Tome 1
Evolution des espèces - Les preuves


Animal voyant
Renaud Ego
Pendant plusieurs milliers d’années, les San, chasseurs et cueilleurs nomades ont peint ou gravé sur la roche de leurs abris la faune qui partageait leur vie.
Renaud Ego met en lumière l’efficacité singulière des images qui furent, pour les hommes, un moyen de nouer un contact avec le monde, mais plus encore, de le réfléchir et d’y agir.
Plus sur Animal Voyant
Animal voyant
Aamazon

Darwin et l'évolution expliqués à nos petits-enfants
Pascal Picq
En savoir plus sur Darwin et l'évolution expliqués à nos petits-enfants.
Darwin et l'évolution expliqués à nos petits-enfants.


La Préhistoire
Sophie A. de beaune et Antoine Balzeau
Comment vivaient les hommes préhistoriques ? Que chassaient-ils ? Comment ont-ils maîtrisé le feu ? Quand sont apparus les premiers outils ? Où habitaient-ils ? Deux spécialistes répondent dans un style simple et accessible à tous. Les dernières découvertes qui sont intégrées et illustrées font de cet ouvrage une référence pour comprendre l’évolution de l’humanité. En savoir plus
sur le livre La Préhistoire
La préhistoire
Amazon

 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits  
 

Mise en ligne le 22/11/13