www.Hominides.com
Contacts
Accueil - Hominidés - Hominidae - Actualités - News - Encore une nouvelle espèce d'hominidé en Chine ?
Une espèce d'Hominidé découverte en Chine ? L'Homme du cerf rouge, un étonnant mélange d'humanités...

En Chine, des fossiles humains uniques,
il y a 14 000 ans...

Les hommes du Cerf Rouge à l'assaut de l'anthropologie...
 
Le crâne retrouvé dans la grotte Une étude sur des fossiles retrouvés en Chine montre que ces « hommes » datés de - 14 000 ans ne ressemblent à aucune espèce connue à ce jour. Ils ouvrent de nouvelles perspectives sur l'évolution récente et le peuplement de l'homme en Asie.

Les découvertes
C'est dans deux grottes du sud-ouest de la Chine qu'avaient été découverts quatre fossiles humains datés entre - 14 000 et - 11 500 ans. Le premier  a été découvert en 1979 dans une grotte près du village de Longlin par un géologue. Il était resté dans sa gangue de pierre jusqu'en  2009, date à laquelle les chercheurs l'on extrait et reconstitué. Les trois suivants proviennent de la région de Maludong dans la grotte du Cerf Rouge. Ils ont été exhumés en 1989 par des archéologues chinois. C'est seulement en 2008 que les chercheurs ont commencé l'étude des fossiles. Quatre ans après, les premiers résultats des chercheurs commencent à être publiés.

L'étude

Ce sont des équipes australiennes et chinoises qui ont travaillé à l'étude des restes fossilisés de crânes et de dents, les plus récents jamais découverts dans la partie continentale de l'est de l'Asie. Les études ont été publiées dans la revue PLOS'One.
Les quatre individus, qui semblent être de la même espèce, présentent des caractéristiques différentes de celles dHomo sapiens et de ses ancêtres connus.
En particulier, au niveau du crâne, les os sont épais, les arcades sourcilières proéminentes, la face est plate et courte et on remarque une absence totale de menton. Ce mixage de caractéristiques entre les ancêtres de l'homme et notre espèce (Homo sapiens) montre que les fossiles appartiennent à une espèce inconnue jusqu'alors.
Pour Darren Curnoe (Université de New South Wales, Sydney) le fossile (de Longlin) est « anatomiquement unique parmi tous les membres de l'évolution humaine ». Il rajoute que « le crâne présente une mosaïque inhabituelle de caractéristiques primitives comme celles observées chez nos ancêtres des centaines de milliers d'années auparavant, avec quelques traits modernes semblables à l'humanité actuelle ».

D'où viennent les hommes du Cerf Rouge ?  
Un nouvel hominidé découvert en Chine ? reconstitution d'après les ossementsLes hommes de la grotte du Cerf Rouge ont donc cohabité avec des populations humaines d'Homo sapiens agriculteurs il y a 14 000 ans, au Néolithique. Leurs traits, atypiques, ne correspondent pas aux populations humaines connues à l'époque. Les scientifiques ont donc cherché leur place dans l'évolution humaine. Ils ont néanmoins fait preuve de prudence en avançant plusieurs hypothèses :
- une nouvelle espèce. Les fossiles peuvent appartenir à une espèce d'hominidé asiatique, inconnue jusqu'à présent, ayant survécu jusqu'à la fin de la dernière glaciation, il y a 11 000 ans...
- une migration ancienne. Les hommes de la grotte du Cerf Rouge pourraenit être les descendants d'une ancienne population ayant émigré d'Afrique il y a plusieurs dizaines de milliers d'années. Cette population pourrait avoir contribué au patrimoine génétique des populations asiatiques actuelles.
« Alors que l'Asie d'aujourd'hui représente plus de la moitié de la population mondiale, les scientifiques savent encore peu de choses sur la façon dont les êtres humains modernes ont évolué après leur arrivée en Eurasie il y a 70 000 ans » souligne le professeur Curnoe.

D'autres réactions sur les hommes de la grotte du Cerf Rouge
Pour Chris Stringer (Natural History Museum of London), « il y a d'autres interprétations possibles. Les caractéristiques primitives des hommes de la grotte du Cerf Rouge pourraient suggérer qu'ils sont liés aux hommes de Denisovan, dont on a retrouvé l'ADN à partir d'un os de doigt et d'une dent mis à jour dans une grotte en Sibérie ».
Il rajoute, « nous savons que les Denisovans vivaient en Asie, et, à partir d'une analyse de l'ADN, qu'ils s'étaient mélangés avec nos ancêtres directs. Les homme de la grotte du Cerf Rouge pourraient être le produit de cette mixité".

En une dizaine d'années, l'Asie a été  le lieu de plusieurs découvertes d'hominidés. On peut citer en plus des Hommes de Dénisova, l'Homo floresiensis vieux de 17 000 ans surnommé le Hobbit. Cet hominidé fait toujours l'objet d'une controverse sur son statut d'espèce particulière.

Pour le futur, si cela est réalisable, une étude de l'ADN de ces nouveaux hommes de Chine pourra permettre de trancher sur leur origine mais aussi, de manière plus générale, sur l'évolution de l'homme en Asie. 

CR

Sources :
NewScientist
Science Daily

PlosOne

A lire également
2015 Une espèce humaine inconnue en Chine il y a 14 000 ans dans la grotte du Cerf rouge
La découverte de l'homme de Xuchang

La conférence à l'IPH lors de la sortie du livre consacré à l'Homme de Yunxian
La reconstitution d'un crâne, l'exemple de l'Homme de Yunxian par Amélie Vialet
L'exposition "Premiers hommes de Chine" sur le site de l'IPH
Les premiers hommes en Chine il y a 100 000 ans ?




Sur Hominides

- Homo erectus

- Homo erectus pekinensis

- La Préhistoire

- Méthodes de datation

- Origine africaine de l'homme.


- L'homme de Pékin plus âgé ?
A lire !
Homo - Histoire plurielle d'un genre singulier
Claude-Louis Gallien
Une vision globale et complète de l'évolution de l'homme... Facile à lire et à petit prix !
Homo - histoires plurielles d'un genre singulier
Achetez Le singe en nous - Frans de Wall
 
L'atlas des origines de l'Homme
Douglas Palmer
Un grand livre qui présente l'ensemble des hominidés et des ancêtres de l'homme. Richement illustré avec de nombreux schémas, il permet une première approche de notre arbre généalogique. Pour tous .
En savoir plus sur L'atlas des origines de l'Homme.
Atlas des origines de l'Homme
Amazon
 
 

Mise en ligne le 15/03/12