www.Hominides.com
Contacts
Références > Livre > Paléolithique - Boris Valentin
Le Paléolithique - Boris Valentin

Le Paléolithique
Que sais-je ?
Boris valentin


Editions des Presses Universitaires de France

Plus de 99% de l'histoire humaine...


Le Paléolithique - Boris Valentin




Présentation de l'éditeur

L'histoire des hommes est essentiellement paléolithique : pendant trois millions d'années, les humains se sont passés d'agriculture et d'élevage, la totalité de leurs ressources provenant de la collecte. Ces sociétés préhistoriques n'en ont pas moins suivi des cheminements divers, tandis que les Hommes eux-mêmes connaissaient une évolution anatomique.
Etre paléolithicien, c'est essayer d'appréhender cette lointaine histoire humaine, de penser les origines de l'art, l'émergence du langage ou encore la naissance d'innovations techniques à partir de sources lacunaires et sur des échelles de temps inhabituelles.
Cet ouvrage nous invite à comprendre comment les chercheurs enquêtent sur ces temps immémoriaux et quelles sont aujourd'hui nos connaissances sur une période d'autant plus captivante qu'elle nous confronte à la fois à l'histoire ancienne de notre propre espèce et à des formes d'humanité très éloignées de la nôtre.


Notre avis
Une vue globale et synthétique du Paléolithique, bien dans l'esprit de la collection Que sais-je ?.
Chronologie, espèces d'homininés, cultures, mouvements de populations, tous les grands thèmes du Paléolithique sont abordés de manière complète en présentant les différentes théories ou hypothèses quand cela est nécessaire.
L'auteur nous explique également comment les scientifiques des différentes disciplines parviennent à reconstituer le mode de vie de ces hommes anciens du Paléolithique. N'écartant aucun élément, même contradictoire, Boris Valentin nous montre que la science sait aussi dire qu'elle ne sait pas ou qu'elle s'est trompée...
Une vraie petite encyclopédie du Paléolithique qui intègre les toutes dernières découvertes...
Pour tous.
*****



Sommaire Le Paléolithique

Introduction

Chapitre premier. — Le Paléolithique d’Europe : état provisoire des connaissances
Au préalable, un détour par l’Afrique
Les premiers Hommes en Eurasie, le Paléolithique ancien
Les Néandertaliens, le Paléolithique moyen d’Europe
Premiers Hommes modernes en Europe, derniers Néandertaliens : du Paléolithique moyen au Paléolithique récent
Le Paléolithique récent d’Europe
Derniers chasseurs-cueilleurs d’Europe
L’essor des économies agricoles et pastorales

Chapitre II. — Quelques problèmes, débats et hypothèses
Évolution biologique : parentés, divergences, extinctions, expansions
Les voies de l’innovation : l’exemple des roches et des matières osseuses
Économies, mobilité territoriale et démographie
Émergence du langage et diversification des langues
Cultures, traditions et courants culturels
Symboles, arts et religions
Le Paléolithique récent, une révolution ?
Quitter les modes de vie paléolithiques : comment et pourquoi ?

Chapitre III. — Démarches et méthodes actuelles
Terrains : détection, fouille et relevés
Calages et datations
Du climat aux paysages
Fossiles d’Homininés
Outils et armes
Acquisition du gibier
Des habitats aux territoires
Élaborations symboliques
Entre palethnologie et hyperhistoire

Chapitre IV. — Le Paléolithique d’hier à aujourd’hui : théories et pratiques mises en perspective
Années 1800-1860 : le Paléolithique est reconnu
Années 1860-1900 : le Paléolithique en construction
Années 1900-1970 : le Paléolithique s’institutionnalise et se complique
Depuis les années 1970 : le Paléolithique se reformule

Conclusion. — Le Paléolithique demain

Indications bibliographiques


Biographie de l'auteur, Boris Valentin

Ancien élève de l’ENS, Boris Valentin est maître de conférences à l’Université Paris I – Panthéon- Sorbonne.

Ses thèmes de recherches
- Histoire des dernières sociétés de chasseurs-cueilleurs (XIVe-VIe millénaire avant J.-C.) en Europe occidentale, en particulier dans le Bassin parisien (cf. Magdalénien, Azilien, Belloisien et traditions mésolithiques).
- Histoire des dernières sociétés de chasseurs-cueilleurs (XIVe-Xe millénaire avant J.-C.) au Proche-Orient, notamment en Israël (cf. Natoufien).
- Etudes (paléo)historiques sur l'évolution, dans ces diverses sociétés, des techniques pour fabriquer l'armement de chasse et l'outillage quotidien.

Un extrait du livre de Boris Valentin Le Paléolithique

Chapitre I
LE PALEOLITHIQUE D'EUROPE : ETAT PROVISOIRE DES CONNAISSANCES
I. — Au préalable, un détour par l'Afrique
La lignée humaine — on dit aussi le « genre Homo » fait figure d'une brindille dans le buissonnement du vivant depuis 3,8 milliards d'années. Parmi les mammifères, et dans le bouquet des primates, cette lignée très courte appartient au petit buisson des singes sans queue on dit aussi les « Hominoïdes ».
Parmi ceux-ci, la branche des Hominidés ne réunit aujourd'hui que les derniers représentants de quatre lignées : notre espèce, les chimpanzés, les bonobos et les gorilles. Les premières espèces d'Hominidés, à la fois grimpeuses et bipèdes, sont probablement apparues en Afrique à la fin de l'ère tertiaire après — 10 Ma. Très peu de fossiles sont connus pour cette période, d'où la célébrité du crâne de Sahelanthropus tchadensis découvert en 2001 et baptisé « Toumaï ». Sa place exacte au sein des Hominidés est très discutée, car son âge d'environ — 7 Ma est proche de la divergence supposée entre des lignées très voisines, celles conduisant aux chimpanzés et bonobos et celles qui ont été réunies dans le même clade que les Hommes, celui des Homininés.
À partir de — 4 Ma, l'Afrique centrale, orientale et australe livre plusieurs vestiges d'Homininés, plus ou moins grimpeurs, plus ou moins bipèdes, combinant ces aptitudes apparemment avantageuses dans un environnement forestier morcelé par le développement des savanes. A propos de ces restes, comme ceux de la célèbre « Lucy » ou du bébé « Selam », de nombreux débats portent sur le nombre de lignées en présence et sur leur parenté. Orrorin, Ardipithecus, Kenyanthropus, Australopithecus et Paranthropus, des genres d'Homininés divisés en nombreuses espèces se succèdent ou se côtoient, tandis que d'autres espèces encore, nettement omnivores et à cerveau beaucoup plus volumineux (± 700 cm3) pour une masse corporelle analogue, sont considérées par certains comme les premiers représentants du genre Homo.
Parmi d'autres, une question se pose : à qui attribuer les premiers outils en pierre - dits « oldowayens » en référence aux gorges d' Olduvai (Tanzanie) ? Il s'agit d'éclats centimétriques, aux morphologies un peu hétéroclites, mais très coupants, débités sur des galets en les percutant avec une autre pierre, et aussi de quelques-uns de ces galets ainsi façonnés et rendus eux-mêmes tranchants. En 2010, des traces liées à la découpe de viande ont été découvertes en Éthiopie sur des os d'antilope vieux de 3,4 Ma, reculant de 800 Ka l'apparition de ces pierres délibérément aménagées, à ce titre sans équivalents chez les nombreux autres animaux techniciens. Des Australopithèques en sont probablement les auteurs, et le même genre d'outils a été ultérieurement utilisé par des Paranthropes ou encore par Homo habilis et Homo rudolfensis.
Par la suite, la disparition progressive de cette ribambelle d'espèces signale la fin d'un véritable âge d'or des Homininés, l'assèchement prononcé de l'Afrique détruisant une bonne part de leurs habitats de prédilection en lisière des forêts. Alors que prolifèrent des singes à queue comme les ancêtres des babouins, v isiblement avantagés dans les paysages de savane ouverte, ces mêmes transformations environnementales assurent vers — 2 Ma leur succès aux Homo ergaster, survivants parmi les Homininés. Comme le montre le squelette presque entier de « Turkana boy », cette nouvelle espèce est mal pourvue pour grimper, mais très hien dotée pour la marche bipède endurante ainsi que pour la course, et l'on peut en déduire que son système thermorégulateur exigeait une pilosité aussi peu développée que la nôtre.
Ces gens à haute stature et à gros cerveaux (+ 800 cm3) ajoutent aux outils oldowayens très simples de nouveaux instruments en pierre plus longs à tailler dits « acheuléens », en particulier les premiers bifaces. Il s'agit de blocs qui, une fois façonnés symétriquement sur leurs deux faces décimétriques, présentent un tranchant périphérique long et robuste fonctionnant bien pour la découpe bouchère de gros mammifères.
Il. — Les premiers Hommes en Eurasie,
le Paléolithique ancien
Comme l'ont fait bien d'autres animaux — par exemple, il y a 20 Ma, d'autres Hominoïdes dont descendent les actuels orangs-outans -, des Homininés passent d'Afrique en Eurasie. Leurs plus anciennes traces y sont datées des environs de — 2 Ma, se limitant aux régions couvertes à l'époque par de la savane : en Israël, au Pakistan, peut-être en Indonésie, voire en Chine, ainsi qu'en Géorgie sur le site de Dmanisi. Ce dernier site livre depuis 1991 plusieurs fossiles attribués à Homo georgicus et rapprochés d'Homo habilis, peut-être la première espèce à sortir d'Afrique avant sa disparition.


Sur Hominides
- L'expansion de l'homme dans le monde

- les hommes préhistoriques


Paléolithique
Le Paléolithique

A lire également...
Le paléolithique - Idées recues
Marc Groenen
****
L'homme descend du singe, l'homme préhistorique habitait dans les grottes et il était vétu de peaux de bêtes... Elles sont nombreuses les inepties que l'on raconte à nos enfants ou lors d'une conversation de comptoir. Marc Groenen compile dans cet ouvrage les plus belles idées recues sur la préhistoire. Il corrige le devoir à la lumière des dernières avancées de l'anthropologie et de la science en général. Facile à lire les différents chapitres peuvent être parcourus séparement les uns des autres. Pour Adultes et Adolescents.

En savoir plus sur
Paléolithique - Idées reçues

Le Paléolithique - Collection Idées recues - Marc Groenen

 
Homo - Histoires plurielles d'un genre très singulier
Claude-Louis Gallien
*****
Préfacé par Yves Coppens, cet ouvrage présente l'intégralité des hominidés connus à ce jour avec leurs particularités et leurs histoires. La premiere partie du livre propose un véritable tour d'horizon des différentes théories de l'évolution (de la création de l'homme aux dernières avancées dans le domaine). C'est un véritable ouvrage de référence pour tous les adultes qu'ils souhaitent s'initier aux évolutions de l'homme... pour un tout petit prix : plus de 400 pages pour 15 euros !
L'auteur Claude-Louis Gallien est professeur à l'Université René-Descartes de Paris V.
Homo - Histoires plurielles d'un genre particulier

 
 
Comparatif de credits, prets personnels, rachats de credits  
 

 
Mise en ligne le 05/11/11