www.Hominides.com
Contacts
Références > Conférence > Le sang, la souffrance et la mort dans l'art paléolithique
Conférence - Le sang, la souffrance et la mort dans l'art paléolithique

Le sang, la souffrance, et la mort dans l'art paléolithique
Conférence le mercredi 7 décembre 2016
Brigitte et Gilles Delluc
Hôtel de la Société historique et archéologique du Périgord

 Le sang, la souffrance, et la mort dans l'art paléolithique
« II serait impensable que les Paléolithiques, dont la grande technique était la chasse, n'aient pas versé dans leur métaphysique des images de chasse, que leur art n'ait pas été de bêtes, de blessures et de sang, mais leur pensée fondait ces images dans un système plus large" (Leroi-Gourhan, 1965, p. 256). L'ocre rouge "principal symbole paléolithique, par sa couleur, a dû être assimilé au sang et à la vie mais il est bien difficile d'en dire plus" ... (Leroi-Gourhan, 1964, p. 68). Ces deux phrases de notre maître A. Leroi Gourhan résument assez bien ce que l'on sait et, surtout, ce que l'on ne sait pas sur la place que tenaient le sang, la souffrance et la mort dans la pensée des chasseurs du Paléolithique supérieur (ou du moins dans leurs graphismes, qui n'en sont qu'une expression partielle). Nous souhaitons ici à l'aide de quelques exemples, montrer jusqu'où peut aller cette incertitude
A gauche photo squelette grotte Aerène Candide (Italie)

L'art pariétal des abris sous roche et des cavernes, c'est-à-dire l'art des parois des habitats et des sanctuaires, ne raconte pas, du moins à nos yeux, de récits ou d'anecdotes. On connaît seulement quelques exemples mettant en scène des animaux unis par le lien syntaxique du comportement des espèces : mammouths affrontés de Rouffignac ; troupeaux d'équidés ; groupes de cerfs ou de bouquetins mâles ; bisons croupe à croupe de Lascaux. Ces notations éthologiques prouvent que l'auteur est un familier de la nature. Bien plus rarement sont aux prises un animal (un boviné) et un homme : cet homme attaquant ou se défendant (Gabillou}, faisant face à l'adversaire (Villars): fuyant (Roc-de-Sers), ou, enfin, presque à terre (Lascaux). Ces quatre exceptions confirment la règle d'un art pariétal sans scènes narratives et dont les œuvres. comme on va le voir, sont habituellement exemptes de· sang, de souffrance et de mort expressément figuré...

Texte tiré de la communication Le sang, la souffrance et la mort dans l’art paléolithique publié dans L'Anthropologie (Paris) Tome 93 (1989), n°é , pp. 389-406

Le Docteur Gilles Delluc est médecin chef des hôpitaux (H), docteur en Anthropologie et Préhistoire
Brigitte Delluc est docteur en Préhistoire, Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, et UMR 7194 du CNRS (Histoire naturelle de l'Homme préhistorique).
Gilles et Brigitte DELLUC sont spécialistes de l'art paléolithique en Dordogne, de la grotte de Lascaux, de la vie des Cro-Magnons (nutrition, sexualité et pathologie) et de l'histoire de la Préhistoire en Dordogne.

Pratique    

Lieu
Hôtel de la Société historique et archéologique du Périgord
18, rue du Plantier
24000 Périgueux

Renseignements
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Renseignements : 05 53 08 88 98

Horaire 14h
(il est conseillé de venir à 13h30)



Mas d'Azil
Têtes de chevaux - Grotte du Mas d'Azil
Chancelade
Bison et humains - Grotte de Raymonden - Chancelade
Pech-Merle
Aurochs - Grotte du Pech-merle
Grotte de Niaux
Bison - Grotte de Niaux

Recherche des ouvrages de Brigitte et Gilles Delluc sur Amazon

 

Sur Hominides

Art préhistorique
Art pariétal


Les squelettes de l'abri Cro-Magnon
Les squelettes de
l'abri Cro-Magnon



Maladies des hommes préhistoriques
Les maladies
de la préhistoire


A lire
Connaître la préhistoire
en Périgord

Brigitte et Gilles Delluc
Présentation des différents sites préhistoriques du "Pays de l'Homme", le Périgord : Laussel, La Madeleine, Teyjat, Le Cap, Blanc, Lascaux... Classés de manières chronologique, vous découvrez l'art préhistorique mais aussi le mobilier et les outils retrouvés.
Connaitre la préhistoire en Périgord


L'invention de la paléopathologie
Pierre Charron
Rétablir une certaine vérité historique et, plus encore, faire oeuvre didactique en proposant in extenso aux paléopathologistes les textes princeps qui marquèrent la préhistoire de cette discipline.... Chaque chapitre comporte, après une analyse critique replaçant le sujet dans son contexte historique et soulignant quel fut, pour la connaissance, l'apport des auteurs retenus, les textes originaux...
En savoir plus sur L'invention de la paléopathologie


L'invention de la Paléopathologie


Préhistoire de la violence et de la guerre
Marylène Patou-Mathis
Pour en finir avec les approches caricaturales, l'auteure mène une enquête qui croise les données de l'archéologie et de l'anthropologie. Explorant les raisons qui ont transformé les chasseurs-cueilleurs en sociétés guerrières – sédentarisation et changement d'économie, avènement du patriarcat, apparition des castes –, elle pointe aussi le rôle des croyances et met en évidence l'existence d'une violence antérieure à l'apparition de la guerre.
En savoirplus sur Préhistoire de la violence et de la guerre
Préhistoire de la violence et de la guerre






 
Mise en ligne le 25/11/16