www.Hominides.com
Contacts

Ancêtres > Homo luzonensis

Homo luzonensis


Découverte
La grotte de Callao est située sur l'iîe de Luçon (la plus grande des Philipines). Elle n'a jamais été accessible à pied sec depuis plus de 2,5 millions d'années. Elle avait été fouillée dans les années 70 mais sans succès notable.
A droite : la position de l'île de Luçon ( Wikipedia).

Entre 2007 et 2015, plusieurs campagnes de fouilles ont été réalisées. En 2007, un os du pied (métatarse) de forme inhabituelle a été mis au jour par Armand Salvador Mijares (Muséum National des Philippines) dans une strate plus profonde. L'ossement a été daté de 67 000 ans et est donc contemporain de notre espèce, Homo sapiens. Il a été publié en 2010. Le chercheur partagea alors sa trouvaille avec Florent Detroit (Musée de l'Homme, Paris).
En 2011, une équipe pluridisciplinaire permis de trouver de nouveaux restes d'hominidés : sept dents, un morceau de fémur, deux phalanges de main, et trois os de pied. Il apparaît alors que les 13 ossements appartenaient à 3 individus.

Le 11 avril 2019, l'étude, réalisée par l'équipe de Florent Détroit, est publiée dans la revue Nature. Les caractéristiques particulières des restes permirent à l'équipe de les attribuer à une nouvelle espèce, Homo luzonensis. Cette nouvelle branche sur le buisson de l'évolution humaine provoqua, comme c'est souvent le cas, quelques vagues dans la communauté scientifique.

L'anthropologue anglais Chris Stringer, (National History Museum de Londres) déclara même que ...«compte tenu du petit échantillon de fossiles, certains scientifiques remettront en question l'opportunité de créer une nouvelle espèce basée sur un matériel aussi limité".

Fossiles découverts dans la grotte de Callao et attribués à la nouvelle espèce Homo luzonensis.
Dents
a, holotype CCH6: dents maxillaires post-canines en perspective occlusale (gauche) et buccale (droite), avec représentation tridimensionnelle de l'émail (bleu foncé), de la dentine et du cément (brun clair) et de la cavité pulpaire (gris foncé) pour CCH6-b - CCH6-e.
b, phalange intermédiaire main CCH2 (perspectives dorsale, latérale et palmaire)
c, phalange distale main CCH5 (perspectives dorsale, latérale / médiale et palmaire)
d, phalange proximale du pied CCH4 (perspectives dorsale, latérale et plantaire).
e, phalange intermédiaire CCH3 du pied (perspectives dorsale, médiale et plantaire).
f, P3 ou P4 gauche CCH8: perspectives occlusale (supérieure) et buccale (inférieure), avec représentation tridimensionnelle de l'émail, de la dentine et du cément et de la cavité pulpaire.
g, M3 droite CCH9: perspective occlusale (supérieure) et buccale (inférieure).
h, axe fémoral juvénile CCH7 (perspective antérieure, latérale et postérieure).
Barres d'échelle, 10 mm (a - g) et 20 mm (h).


Communiqué de presse CNRS Homo luzonensis, une nouvelle espèce humaine, contemporaine d'Homo sapiens, découverte aux Philipines.

Crâne
Pas de chance pour les reconstitutions de la face et du crâne, aucun reste crânien n'a encore été découvert.

Dents
Les dents d’Homo luzonensis donnent à elles seules des informations presque contradictoires.
Les prémolaires sont munies de trois racines, contre une ou deux chez Homo sapiens (l’homme moderne). Et il faut noter que les racines multiples peuvent parfois se retrouver chez des Homo erectus.
Les dents sont de petites tailles comme sapiens mais ressemblent plutôt à celle des australopithèques ou même à celles de Homo habilis.
Toutes ces caractéristiques dentaires d'Homo luzonensis sont particulièrement différentes pour ne pas pouvoir le regrouper avec d'autres espèces du genre Homo.

Squelette
A ce jour, les rares restes du squelette ne permettent pas d'estimer la stature de l'espèce. La seule indication est que les dents sont petites et que cela est généralement en rapport avec la taille.
Pour Florent Détroit, les dents sont plus petites que celles d'Homo sapiens ou même d'Homo floresiensis, il est donc raisonnable de penser qu'il est encore plus petit.
Les pieds d'Homo luzonensis présentent également des particularités que l'on ne s'attend pas à trouver chez un homininé contemporain des bipèdes Homo sapiens et Homo neandertahlensis il y a 50 000 ans seulement.
La phalange trouvée, recourbée, montre qu'Homo luzonenesis ne dédaignait pas monter aux arbres et progresser de branches en branches. Ce type de locomotion ressemble à celui des australopithèques qui pratiquaient une locomotion arboricole et bipède.
Pour le paléontologue Guillaume Daver, la phalange proximale présente une courbure très marquée et des insertions très développées pour les muscles assurant la flexion du pied".

Les origines d'Homo luzonensis
Installé sur une île qui n'a jamais été reliée au continent depuis plus de 2 millions d'années, la question se pose de l'origine d'Homo luzonensis. Ses ancêtres n'ont pu arriver sur l'île que sur une "embarcation" ou avec un événement de type tsunami... Aucun élément ne permet actuellement de préciser l'arrivée des hominidés sur l'île.
Pour Florent Détroit, concernant les origines d'Homo luzonenes il y a deux grandes hypothèses. La première c'est de dire que ces fossiles ont tellement de caractères d'australopithèques qu'ils doivent en descendre... mais cela paraît très peu probable car on ne connait aucun australopithèque en Asie. La deuxième hypothèse est que dans les périodes anciennes, il y a depuis 2 millions d'années, des Homo erectus évoluaient partout en Asie, en Chine, en Indonésie ((Mojokerto, Sangiran)... et Homo luzonenesis pourrait descendre de l'un d'entre eux.
Chris Stringer affirme : «certains diront que les caractéristiques primitives de H. luzonensis sont la preuve d'une dispersion pré-Homo erectus hors d'Afrique, il y a peut-être plus de deux millions d'années», «H. floresiensis et H.luzonensis représenteraient certains des derniers survivants de cette première vague primitive, s'attardant aux marges du monde habité.
Selon Marc Azéma "...les restes d'Homo luzonensis pourraient être ceux d'une espèce ayant évolué durant 600 000 ans sous l'effet de l'endémisme insulaire..."   

Fouilles dans la grotte de Callao, sur île de Luçon. (©Florent DETROIT/AFP/Archives/Florent DETROIT)

Outils et foyers
Il n'y a pas eu d'outils trouvés en association avec les restes d'hominidés à Callao. Mais des restes de faune (rhinocéros) présentant des traces et marques de boucherie ont été retrouvés à quelques kilomètres de là. Les os ont été datés de -700 000 ans ! Les humains qui ont "charcuté" l'animal sont-ils des ancêtres d'Homo luzonensis ?
Il n'y a pas de foyer retrouvé.

Datation
Deux des fossiles ont été datés directement à 50 000 et 67 000 ans par la méthode Uranium-Thorium. Les restes d'Homo luzonensis sont donc les plus anciens restes humains connus aux Philippines. Ils devancent nettement les premiers Homo sapiens de l’île de Palawan, datés au maximum de 40 000 ans.

Age :
- 67 000 à - 50 000 ans
Taille :
Petit stature
Poids :
?
Localisation :
Asie du Sud-Est
Habitat :
Tropical
Feux :
pas de traces de combustion
Outils :
Pas d'outil associés
 
Homo luzonensis, une nouvelle espèce humaine aux Philippines
Un nouvel arrivant dans la lignée humaine dont la place n’est pas encore définie mais qui appartient au genre Homo.
La grotte de Callao se situe sur l’île de Luzon, la plus grande de l’archipel des Philippines. Les premières découvertes dans la cavité ont été faites en 2007 : un métatarse (os du pied) qui était alors attribué à Homo sapiens et daté de 67 000 ans. Cette appartenance à notre espèce est une mauvaise interprétation basée sur un seul os.
L’île de Luzon n’a pas été reliée au continent depuis 2,5 millions d’années (pendant tout le Quaternaire). Cet isolement a permis le développement d’une faune et d’une flore qui sont propres à l’île (endémiques). Mais une question se pose : comment ces premiers hominidés sont arrivés jusque là !

Pour en savoir plus : Homo luzonenesis, une nouvelle espèce humaine aux Philipines
 
 
A lire      
Histoires d'ancêtres
Collectif
La fabuleuse histoire de l'origine de l'Homme est relatée ici de façon simple et synthétique, avec les acquis de toutes dernières découvertes. Toutes les espèces qui ont participé de près ou de loin à la genèse des Hominidés sont décrites biologiquement, ainsi que leur apport culturel. Cinquante million d'années d'histoire se sont déroulées jusqu'à cette espèce Homo sapiens, la nôtre.
En savoir plus sur le livre Histoire d'ancêtres.

5e édition revue et augmentée (2015)
Histoires d'ancêtres

La fabuleuse histoire de nos origines
De Toumaï à l'invention de l'écriture
Marc Azéma et Laurent Brasier

Il y a 7 millions d'années, les premiers hominidés bipèdes faisaient leur apparition en Afrique. Marc Azéma et Laurent Brasier vous racontent en cent vingt événements la grande odyssée de l'évolution humaine. Au fil des découvertes, vous rencontrerez les plus grands savants qui nous ont révélé cette passionnante histoire. 

La fabuleuse histoire de nos origines

       
Premiers hommes
Pascal Picq
Pascal Picq raconte dans un récit complètement inédit nos origines communes avec les singes. Cela se passe au cœur de l’ère tertiaire, durant le long Miocène (de 23 à 5,5 millions d’années), l’âge d’or des hominoïdes. Et cela, plusieurs millions d’années avant l’émergence de notre lignée africaine !
En savoir plus sur Premiers hommes
Premiers hommes - Pascal Picq

Origines de l'humanité, les nouveaux scénarios
José Braga, Claudine Cohen, Bruno Maureille, Nicolas Teyssandier
La découverte de nouveaux fossiles, les récentes analyses paléogénétiques et les études sur les comportements des Hommes de la préhistoire bousculent les scénarios sur les origines de l'humanité.
Quelles pistes ouvrent ces nouvelles découvertes ? Quels mystères persistent ?
Pour public averti (peu d'illustrations).
Plus sur Origines de l'humanité, nouveaux scénarios
Origines humanité - nouveaux scénarios

 

En savoir plus sur le livre La Préhistoire   En savoir plus sur L'Odyssée de l'espèce  


Ma préhistoire
Balzeau- de Beaune

L'évolution foisonnante de l'humanité et la vie quotidienne des hommes qui nous ont précédés sont retracées de façon claire et accessible à tous, et abondamment illustrées par plus de 200 photos, cartes et dessins, permettant de mieux voir et comprendre toute la richesse de notre préhistoire.

En savoir sur Notre préhistoire


Notre préhistoire

Découvrez tous les hominidés
Hominoïdes Hominidés anciens la famille Homo... des personnalités !
Aegyptopithecus
Sahelanthropus tchadensis (Toumaï)
Homo rudolfensis
Proconsul Orrorin tugenensis Homo habilis  
Ugandapithecus major Lucy, Abel... Homo georgicus Homo soloensis
Ouranopithecus Ardipithecus kadabba Homo ergaster
Homme de Tautavel
  Ardipithecus ramidus Homo erectus
Sinanthropus pekinensis
  Australopithecus anamensis Homo heidelbergensis
Homo antecessor (Atapuerca)
Pierolapithecus catalaunicus Australopithecus afarensis (Lucy)
Homo neanderthalensis
Homme Chapelle-aux-saints
  Australopithecus bahrelghazali (Abel) Homo floresiensis Lagar Velho
  Australopithecus garhi
Homo luzonensis
Cro-magnon
  Australopithecus sediba
Homo sapiens
Otzi / Otzi images exclusives
  Kenyanthropus platyops

 
  Australopithecus africanus    
  Australopithecus prometheus    
  Les paranthropus Grands singes actuels  
  Paranthropus aethiopicus Gorilla gorilla Gorille  
  Paranthropus robustus Pan troglodytes Chimpanzé commun  
  Paranthropus boisei Pan paniscus Bonobo  
    Pongo pygmaeus Orang-outan