www.Hominides.com
Contacts

Ancêtres > Toumaï > Sahelanthropus tchadensis

Toumaï Sahelanthropus tchadensis


Toumaï Copyrignt MPFT

Découvert dans le désert du Djourab au Nord Tchad le 19 juillet 2001 par Ahounta Djimdoumalbaye, ancien étudiant de l’Université de N’Djaména et membre de la MPFT dirigée par Michel Brunet ... Toumaï a été publié dans la revue internationale Nature le 11 Juillet 2002.

Sa localisation géographique, 2500 kilomètres à l'ouest de la vallée du Rift, et sa grande ancienneté géologique viennent infirmer la théorie de l’East side story d'Yves Coppens.

Le crâne
Pour le moment, notamment un crâne complet (mais déformé) et plusieurs mâchoires inférieures ont été publiés. L’ensemble de ces restes représente au maximum 9 individus.Une reconstruction virtuelle du crâne a permis de restituer sa forme originelle (voir Nature n° 418, 11 juillet 2002 et n° 434, 7 avril 2005 ; La Recherche n° 387, Juin 2005).

Sa capacité crânienne (de l'ordre de 360-370 cm³, est équivalente à celle des chimpanzés actuels), sa denture (notamment ses canines petites, à usure apicale et sans crête aiguisoir), la morphologie de ses prémolaires et molaires (à émail plus épais que chez les chimpanzés, mais moins que chez les Australopithèques), sa face relativement raccourcie et la base de son crâne (avec un trou occipital en position déjà très antérieure et une face occipitale très inclinée vers l’arrière) montrent que l’hominidé tchadien appartient bien au rameau humain, et non à celui des chimpanzés ou des gorilles.
De plus, la reconstruction 3D du crâne est venue confirmer que plusieurs caractères anatomiques (forte inclinaison postérieure de la face nuchale, angle plan orbitaire/plan du trou occipital supérieur à 90°) ne sont connus que chez des hominidés bipèdes plus récents. Scientifiquement l’hypothèse que Toumaï soit bipède est donc plus forte que toute autre hypothèse. Pour être définitivement retenue cette hypothèse devra naturellement être confirmée par la description d’os des membres.

Toumaï signifie " espoir de vie" en langue goran... ce très beau nom lui a été donné par le Président de la République du Tchad.

Comment a-t-on pu estimer l'âge de Toumaï ?
Michel Brunet : "Le degré évolutif des Mammifères, notamment celui des Suiformes (Nyanzachoeres, Anthracothères, Hippopotames) et des Proboscidiens, mis au jour sur le site de Toumaï permet de proposer un âge biochronologique (âge relatif) . Ce degré évolutif peut être comparé à celui des faunes d'autres sites africains (Kenya, Ethiopie, Afrique du Sud et du Nord) dont l'âge radiochronologique (âge absolu) est connu. Ainsi l'estimation biochronologique (basée sur le degré évolutif plus ou moins avancé des espèces de mammifères) permet par comparaisons de proposer pour Toumaï et la faune associée une datation absolue proche de 7 Ma."

Toumaï documentaire Brunet
Toumaï
in Toumaï, un nouvel ancêtre le documentaire de France 2.
Age :
7 millions d'années
Taille :
1,15 à 1,25 m
Poids :
23-35 kg
Localisation :
Tchad (erg dunaire du Djourab)
Habitat :
Zone boisée à proximité du bord de l'eau
Feux :
?
Outils :
?
05/08/05 Hominidés.com remercie le professeur Michel Brunet pour sa collaboration.
 
La M.P.F.T.
La Mission Paléoanthropologique Franco-Tchadienne, M.P.F.T., (Directeur : Michel Brunet), est une collaboration scientifique contractuelle entre l’Université de Poitiers, le CNRS du côté Français, et l’Université de N’Djaména, le Centre National d’Appui à la Recherche (CNAR, N’Djaména) du côté Tchadien. Elle regroupe maintenant une soixantaine de chercheurs appartenant à une dizaine de nationalités et conduit au Nord Tchad un programme international de recherches pluridisciplinaires sur « l’origine et les paléoenvironnements des premiers hominidés ».
 
26/02/08 Nouvelle datation de Toumaï
C'est dans les PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences) que Michel Brunet (découvreur du fossile) et Didier Bourlès du Cerege (Centre européen de recherche et d'enseignement des géosciences de l'environnement) ont communiqué les résultats d'une nouvelle analyse du fossile, mais cette fois-çi en datation absolue.
Le béryllium 10, a une durée de vie plus longue et permet ainsi de dater des sédiments marins ou des roches jusqu'à 14 millions d'années. En analysant les sédiments fossilifères proches du lieu de la découverte de Toumaï les scientifiques ont pu ainsi determiner qu'ils dataient entre 6.9 et 7.2 millions d'années en arrière.

Voir l'article complet La datation de Toumaï
 
14 mars 2006 Documentaire : Toumaï, un nouvel ancêtre
Diffusion le 14 mars 2006 sur France 2
En Juillet 2002, le Paléoanthropologue Michel Brunet et son équipe de la Mission Paléoanthropologique Franco-Tchadienne (M.P.F.T.) publient dans la revue scientifique internationale Nature deux articles concernant plusieurs restes d'hominidés dont un crâne surnommé Toumaï. L'ensemble a été découvert, au Tchad, dans le désert du Djourab, et daté de 7 millions d'années. Les résultats publiés vont révolutionner l'histoire de l'origine de l'humanité. Toumaï est-il véritablement notre nouvel ancêtre, à quoi ressemblait-il, dans quel environnement et comment vivait-il ? Grâce à la magie des effets spéciaux, Toumaï va retrouver un corps, sa forêt, son groupe, et même devoir affronter les terribles épreuves d'un monde peuplé de redoutables prédateurs... Toumaï, nouvel ancêtre - documentaire sur France 2 - Stine- Brunet
 

Juin 2005 Le Dossier Toumaï
La Recherche n° 387 juin 2005
La Revue consacre 20 pages au célèbre Toumaï (Sahelanthropus tchadensis) et fait le point sur les dernières découvertes et études à son sujet.

La reconstitution de Toumaï
Marcia Ponce et Christoph Zollikofer (Institut d'anthropologie de l'Université de Zurich-Irchel)
Le crâne, déformé par 7 millions d'années de fossilisation, ne pouvait être reconstitué physiquement parlant. On a donc fait appel à l'informatique pour retrouver virtuellement sa forme originelle. Différents essais ont été necessaires pour retrouver l'aspect initial de Toumaï.
Le résultat a permis de réaliser des études comparatives avec des crânes de singes et vérifier ainsi que Sahelanthropus tchadensis est bien partie intégrante du rameau humain.

Toumaï dans l'évolution humaine
Entretien Michel Brunet (Professeur à l'Université de Poitiers) et Luc Allemand
Une face nucale très inclinée vers l'arrière positionne clairement Toumaï du coté des australopithèques et du genre Homo. Cette caractéristique ainsi que l'angle formé par le plan du trou occipital et le plan des orbites est conforme à celui des hominidés mais sans rapport avec celui des singes, comme par exemple le chimpanzé ou le gorille (voir figure 1).

L'environnement et la faune
Patrick Vignaud (Maître de conférence à l'Université de Poitiers)
Toumaï vivait au bords du lac Tchad dans un environnement mixte, fait de marécages, de savane, de zones boisées et de prairies. Aujourd'hui le lac s'est rétracté et la région de sa découverte (Djourab) est un vaste désert ou les anciennes couches de sédiments sont mises à nue par le vent. De nombreuses espèces d'animaux ont été retrouvées dans des couches géologiquement contemporaines de Toumaï : poissons-tigres ( Hydrocynus), crocodiliens (Euthecodon), anthracothères (hippopotames). Cette faune vient renforcer la présence, à l'époque de Toumaï, de l'existence d'étendues d'eaux permanentes.

Une découverte "programmée"
Luc Allemand (La Recherche)
Récapitulatif des recherches au Tchad qui ont permis, sur le site TM 266, à Ahouna Djimdoumalbaye d'être le premier à regarder le crâne de Toumaï droit dans les yeux.

Comparaison radiographique des cränes de Toumaï, de l'Homo sapiens, du chimpanzé et d'un australopithèque Radiographies des crânes
La radiographie du crâne de Toumaï comparée à celles d'autres espèces montre clairement que l'angle formé par le plan du trou occipital et le plan des orbites est très proche de celui des australopithèques et des Homo sapiens, mais complétement différent par rapport à celui du chimpanzé actuel (Pan troglodyte).

Légende
A : Homme actuel Homo sapiens
B : Chimpanzé Pan troglodyte
C : Australopithèque Australopithecus africanus
D : Toumaï Sahelanthropus tchadensis
Une mandibule de Sahelanthropus tchadensis
Figure 1 Comparaison des crânes
(d'après Nature 07/04/05)
Copyrignt MPFT
  Figure 2 Une mandibule de Sahelantropus tchadensis
Copyright MPFT

Source : La Recherche juin 2005 n° 387
 

06/04/05 Reconstitution du crâne de Toumaï
Le professeur Brunet vient de communiquer sur l'avancement des dernières études du crâne de Toumaï.
Les résulats sont publiés dans la revue Nature datée du 07/04/05.

Reconstitution du crâne en 3D
Après le fémur d'Orrorin c'est au tour des restes de Sahelanthropus tchadensis de faire l'objet d'une reconstitution grâce aux techniques modernes : les morceaux ont été isolés et ré-assemblés électroniquement et les déformations corrigées.
Pour Michel Brunet le résultat est sans appel : en aucun cas le crâne ainsi reconstitué ne peut être celui d'un singe. De plus la petite taille des canines indique la proximité avec le rameau humain.
"Ces éléments de la tête osseuse et des dents permettent d'envisager une taille de 105-120 cm, soit une taille proche de celle du chimpanzé commun (Pan troglodytes). Mais Toumaï ne ressemble ni à un chimpanzé ni à un gorille", fait valoir le chercheur.

Crâne de Toumaï en 3D "Ce que vous voyez ici et qui fait la Une de Nature, est un modèle en argile du premier visage de l'Humanité, dont la sculpture (E. Daynes) a été réalisée à partir du crâne de Toumaï ". Conseiller scientifique M. Brunet.
Le crâne de Toumaï sous plusieurs anglesReconstitution du visage de Toumaï
Images Nature Copyright MPFT

Toumaî le plus vieux hominidé découvert
"L'analyse morphométrique de la reconstruction finale montre que Toumaï appartient au groupe des hominidés et non à celui des grands singes", selon le Pr Brunet, pour qui Toumaï présente " une mosaïque originale de caractères primitifs et dérivés" qui le distingue à la fois des grands singes africains actuels (gorilles et chimpanzés), mais aussi de tous les autres genres d'hominidés fossiles décrits jusqu'à ce jour.
"On a trouvé chez Toumaï une dizaine de caractères dérivés qui n'appartiennent qu'au rameau humain", comme la forme des dents, l'orientation de la face nucale, l'épaisseur de l'émail dentaire, les canines, souligne Michel Brunet, qui met au défi ses détracteurs de publier " un seul caracatère dérivé commun à Toumaï et au gorille ou au chimpanzé".


Le professeur Michel BrunetBipède ?
"Plusieurs éléments anatomiques observables sur ce crâne témoignent de la bipédie, mais il faut être prudent, car il y a surement plusieurs types de bipédie. Je serais vraiment surpris qu'on arrive à la conclusion que Toumaï n'était pas bipède, néanmoins je n'imagine pas qu'il marchait comme moi aujourd'hui", explique le chercheur.
"Qu'y a-t-il eu avant Toumaï? Je n'en sais rien, et c'est pourquoi nous allons commencer des recherches en Libye", a conclu le chercheur qui, après avoir rencontré le colonel Mouammar Khadafi, a été l'instigateur d'un accord entre les universités de Poitiers et Al Fatah de Tripoli pour travailler dans ce pays.


Une racine de canine trop longue ?
Brigitte Senut (Muséum d'Histoire Naturelle) en désaccord avec le professeur Brunet indique que la grande longueur des racines des canines de Toumaî se rapproche plus de celles des grands singes que de celles des hominidés.

 
 
A lire      
Homo - Histoire plurielle d'un genre très singulier
Claude-Louis Gallien
Un véritable tour d'horizon de l'évolution de l'homme. Les théories décortiquées, les explications sur nos origines, un descriptif de nos ancêtres... tout est là en plus de 400 pages à un tout petit prix !



D'Abel à Toumaï
Nomade, chercheur d'os
Michel Brunet.
" Ce livre me permet pour la première fois d'expliquer en quoi Abel et Toumaï nous font faire des pas de géant dans la compréhension de notre origine, en quoi ils ont renouvelé totalement le questionnement des scientifiques. Il me permet aussi d'expliquer les rebondissements liés à ces découvertes inattendues et d'ajouter de nouvelles pages dans cette enquête extraordinaire lancée tout autour du monde à la recherche du dernier ancêtre commun aux chimpanzés et aux humains. "
M. B.


Abel à Toumai


En savoir plus sur le livre La Préhistoire   En savoir plus sur L'Odyssée de l'espèce  
Evolution, histoire de l'homme
Alice Roberts
Nouveauté septembre 2012
Un guide visuel unique et documenté sur l'histoire de l'Homme, qui nous confronte à nos plus lointains ancêtres, grâce aux portraits reconstitués des frères Kennis.
Pour tous publics.
En savoir plus sur Evolution. L'histoire de l'homme
Evolution, l'histoire de l'homme

   
Découvrez tous les hominidés
Hominoïdes Hominidés anciens la famille Homo... des personnalités !
Aegyptopithecus
Sahelanthropus tchadensis (Toumaï)
Homo rudolfensis
Proconsul Orrorin tugenensis Homo habilis  
Ugandapithecus major Lucy, Abel... Homo georgicus Homo soloensis
Ouranopithecus Ardipithecus kadabba Homo ergaster
Homme de Tautavel
  Ardipithecus ramidus Homo erectus
Sinanthropus pekinensis
  Australopithecus anamensis Homo heidelbergensis
Homo antecessor (Atapuerca)
Pierolapithecus catalaunicus Australopithecus afarensis (Lucy)
Homo neanderthalensis
Homme Chapelle-aux-saints
  Australopithecus bahrelghazali (Abel) Homo floresiensis Lagar Velho
  Australopithecus garhi
Homo sapiens Cro-magnon
  Australopithecus sediba

Otzi / Otzi images exclusives
  Kenyanthropus platyops

 
  Australopithecus africanus    
  Les paranthropus Grands singes actuels  
  Paranthropus aethiopicus Gorilla gorilla Gorille  
  Paranthropus robustus Pan troglodytes Chimpanzé commun  
  Paranthropus boisei Pan paniscus Bonobo  
    Pongo pygmaeus Orang-outan