www.Hominides.com
Contacts
  Références > Livre > Pré-texte L'homme préhistorique en morceaux > Les préfaces et présentation d'Yves Coppens
Livre - Pré-textes, l'homme préhistorique en morceaux - Yves Coppens - Editions Odile Jacob

Pré-textes
L'homme préhistorique en morceaux
Yves Coppens


On demande souvent Yves Coppens d'écrire des préfaces ou des présentations...
Cet ouvrage rassemble une sélection de textes, revus et triés pour présenter les hommes préhistoriques sous différents aspects.


Pré-textes - l'homme préhistorique en morceaux - Yves Coppens

Parution juin 2011

Pré-textes, l'homme préhistorique en morceaux par l'éditeur

« Voici, après Pré-ambules, ou les premiers pas de l homme, Pré-textes, ou l homme préhistorique en morceaux. Ces morceaux se rapportent, bien sûr, aux hommes fossiles que j ai toujours fréquentés, souvent cherchés, parfois trouvés, mais aussi aux produits artisanaux ou artistiques, parfois les deux, de leur esprit.
C est un vrai livre de paléoanthropologie et de préhistoire qui fait le tour des sujets servis par ces disciplines. En dehors des faits évoqués en permanence et illustrés souvent, je souhaiterais en effet que le lecteur, et notamment le jeune lecteur, trouve dans ces textes la passion de la recherche, l éclat de ses résultats et l élégance de ses démonstrations, en d autres termes l esprit scientifique tel qu il m a séduit, tel que je l ai vécu et continue, bien sûr, de le vivre.
» Y. C.

Dans un style clair et enlevé, voici donc, par l'un de nos plus grands paléontologues, reconnu dans le monde entier, un livre, aussi plaisant que riche, qui nous présente plus de vingt ans d actualité préhistorique.




Un extrait de "Pré-texte - L'homme préhistorique en morceaux"
(p187)

Parler du corps de l'homme préhistorique, de celui de ses prédécesseurs et de leur évolution, c'est bien sûr faire de la paléontologie par excellence - successivement, de la paléoprimatologie et de la paléoanthropologie.
Les primates ( c'est un « ordre » dans la classification zoologique classique) sont issus d'insectivores et apparaissent aux alentours de 70 millions d'années pour certains auteurs, un peu moins pour d'autres qui, comme chaque fois, ne mettent pas les frontières systématiques aux mêmes endroits. Si un groupe d'insectivores se fait donc primates, ce n'est pas par fantaisie, c'est pour s'installer dans une nouvelle niche écologique qui s'imposait à eux, celle des angiospermes, arbres (ou pas) à fleurs et donc à fruits. La « fabrication » des primates va, en effet, passer par leur adaptation à l'arboricolisme (migration des orbites en façade pour une vision en relief et une meilleure appréhension des distances, remplacement des griffes par des ongles et installation de l'opposabilité du pouce de la main et du pied aux autres doigts pour une meilleure saisie des branches) et à la consommation des fruits (amélioration de la qualité de la vision, en particulier de celle des couleurs, pour une meilleure appréhension du degré de mûrissement des fruits et transformation des dents pour une meilleure aptitude à la frugivorie).
Si l'on saute les étapes, on arrive à ce carrefour capital pour notre histoire, qui va diviser notre route, il y a une dizaine de millions d'années en Afrique tropicale, en deux grandes voies principales, celle des préchimpanzés et chimpanzés d'une part, celle des préhumains et humains d'autre part. Comme nous l'avons présenté dans le chapitre précédent, il a été montré, il y a peu de temps, que la voie préchimpanzés-chimpanzés était beaucoup plus dérivée (particulière) que certains ne l'avaient imaginée - sur les schémas, on faisait par exemple volontiers ressembler l'ancêtre commun à un petit chimpanzé l Quant à la voie préhumains-humains, elle se caractérise notamment, comme pour les primates quelques dizaines de millions d'années auparavant, par un changement de locomotion et d'alimentation. Le corps se redresse et la locomotion devient en partie bipède, mais n'en demeure pas moins en partie arboricole; la denture se transforme (ruban d'émail plus épais) en un équipement adapté en partie à la consommation de racines, mais n'en demeure pas moins en partie toujours amateur d'une alimentation frugivore. Si un groupe de primates, qui s'était fait hominidés (c'est une « famille » dans la classification zoologique classique), se fait donc paninés et homininés (ce sont des « sous-familles» dans la même classification), ce n'est pas par fantaisie, c'est pour s'installer dans deux niches écologiques qui s'offraient à lui, l'une certainement plus couverte que l'autre. II a été montré, il y a peu de temps, que l'autre niche, celle dans laquelle vont s'installer et s'épanouir les préhumains Sahelanthropus, Orrorin, Ardipithecus), est une forêt claire, mêlant espaces arborés et espaces graminéens. Mes textes parleront plus volontiers de 8 millions J'années plutôt que de 10, ce qui n'est peut-être pas ·àux, et d'une certaine ouverture du paysage, ce qui a été confirmé, mais géographiquement trop précise (l'est de 'a Rift Valley) et écologiquement excessive (savane).
Aux alentours de 4 millions d'années, le monde des préhumains se transforme encore; c'est le temps des australopithèques et des kényanthropes. Comme chaque fois », la locomotion et la denture de ces homininés évoluent, la première vers une bipédie plus efficace au point que, chez certains d'entre eux (Australopithecus namensis), cette bipédie ne sera plus assortie d'arbocolisme, la seconde vers une consommation au sol augmentée (rubans d'émail plus épais) et même une certaine omnivorie (traces de décarnisation sur des ossements d'antilopes associés à des restes d'Australopithecus afarensis = Lucy). Comme chaque fois aussi, cette agressivité plus grande (que confirme l'accroissement considérable alors du dimorphisme sexuel) n'est pas une évolution d'« humeur », mais bien une adaptation à un paysage qui s'est ouvert davantage.
Vers 3 millions d'années, sûrement un petit peu moins, toute la faune, les homininés évidemment compris, est affectée par une nécessité urgente de changement, autrement dit d'adaptation. C'est une troisième ouverture (depuis celle du grand embranchement) du tapis végétal qui vient de survenir, un assèchement sévère qui exige une transformation anatomique de quiconque «veut» survivre. Notre sous-famille aura deux réponses: une robuste, une gracile; la robuste, d'ailleurs merveilleusement diversifiée en fonction de la province biogéographique où elle s'est réalisée (Australopithecus garhi en Afar éthiopien, Zinjanthropus aethiopicus et boisei au Malawi, en Tanzanie, au Kenya et dans le Sud éthiopien, Australopithecus prometheus et Paranthropus robustus en Afrique du Sud), choisit la dissuasion physique comme parade - corps plus robuste, crâne aux superstructures puissantes et aux mâchoires massives à développement dentaire jugal considérable destiné à la consommation des végétaux fibreux et des fruits à coque dure qui ont résisté à la sécheresse; la gracile, elle aussi diversifiée (Australopithecus africanus et Australopithecus sediba en Afrique du Sud, Homo habilis et Homo rudolfensis en Afrique orientale), choisit, quant à elle, la dissuasion « intellectuelle » : plus gros cerveau - surtout vrai pour Homo - et denture d'omnivore -la viande est cette fois bien installée dans le régime alimentaire. Mais l'accroissement du volume cérébral et de sa complexité a fait passer à cet organe une sorte de seuil de complication qui lui a fait passer un seuil de réflexion! Et, plutôt que d'avoir « choisi », comme d'autres, de transformer ses pattes pour mieux courir (équidés) ou ses dents pour mieux manger [ ... ] (proboscidiens, suidés), l'homme pensant est né de ce choix «innocent» du développement du cerveau pour mieux penser.
Puis l'homme se déploie de par le monde en changeant, bien sûr, peu à peu, son crâne, son cerveau, son corps, ses dents, comme il l'a toujours fait et comme il le fera très certainement dans l'avenir mais, cette fois, sous l'influence de l'environnement naturel (l'homme de Flores) ou sous celle de l'environnement culturel qu'il a lui-même créé. Et vont se succéder les divers hommes que les paléoanthropologues ont cru distinguer et à qui ils ont donné force noms latins. Leurs différences sont parfois réelles, parfois moins, mais elles n'en permettent pas moins des divisions chronologiques et géographiques autorisant des hypothèses de filiations que la paléogénétique est en train de s'efforcer de confirmer ou non.


Sommaire du livre "Pré-textes - L'homme préhistorique en morceaux "

Préface

Ouverture. L'homme préhistorique
Réalité, Mythe, Mode
Sources

1. L'homme préhistorique, ses disciplines
La paléobiologie
La paléontologie
La paléoanthropologie et la préhistoire
L'histoire naturelle et l'histoire culturelle de l'homme
La préhistoire
La paléoanthropologie
Entre le terrain et la dissection
La morphologie
La paléo-odontologie
L a paléopathologie
L'histoire de la paléopathologie
Sources

2. L'homme préhistorique, son entree en scene

L'épopée du monde
Tout autour de l'Univers
Pour un curieux, Claude Faure
Pour un poète, Geneviève Laporte de Pierrebourg
Le chaînon qui ne risque pas de manquer
Le chaînon qui ne risque décidément pas de manquer
Tout au long de la vie
Les petits et les grands singes
Les singes d'avant les préhumains
Avant et après le grand embranchement
Préhumains et humains
Notre lignée
Les préhumains
Et Lucy est arrivée
Et Lucy aima
Lucy, l'emblème
Les préhumains d'Afrique australe
L'Emergence de l'humanité et son parcours
Les premiers hommes
Les hommes seconds
Au temps de l'homme premier
Au temps de l'homme second
Au temps de Neandertal
Neandertal, le mal aimé
Tous les Neandertals
Au temps du troisième homme
L'épopée de l'homme moderne
Les petits sapiens
Sources

3. L'homme préhistorique, son corps
Le sexe des sujets de thèse
Le crâne
Le cou
L'articulation de la mâchoire
Les dents dedans
Le membre supérieur
Le coude
La main
Le doigt
Le bassin
Le genou
Le pied
L'Equilibre
Les locomotions
Les portraits-robots
La syphilis
La tuberculose
La peste
Sources

4. L'homme préhistorique, son esprit
La culture
La matière pensante
L'homme et la mort
La première sépulture
Rupestres et Ecritures
L'art premier
Tous les arts rupestres du monde
L'art préhistorique en Europe
La grande Ecole de peinture franco-cantabrique
La figuration rupestre masculine
La figuration féminine en ronde-bosse
Lascaux
La gravure protohistorique
Les rupestres yéménites
Les gravures gabonaises
La première architecture monumentale
La poterie
Les petits pots de sel
Au-delà de l'Ecriture
Sources

5. L'homme préhistorique, ses peuplements
Le Maroc
Le Tchad
Le peuplement de l'Europe
L'Espagne
La France
A propos du peuplement de la région Alpes-Côte d'Azur
L'Ardèche et le Gard
Tautavel
Le Périgord
La Charente
Le Poitou, la VendÈe, l'Aunis
La Touraine
La Normandie
Sur la route des Louviers
La Champagne-Ardenne
Un petit arpent de Beauce
Un petit moment du Val-de-Marne
L'empreinte d'un grand monument de Thiérache
L'Asie
Le Brésil
Sources

Fermeture. L'homme posthistorique :
Mémoires D'Outre-Terre
Source




L'auteur Yves Coppens
Découvreur mondialement connu de nombreux fossiles humains célèbres dont Lucy, Yves Coppens est paléontologue, professeur honoraire au Muséum national d’histoire naturelle et au Collège de France, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine. Il est chroniqueur à France Info. Il a notamment publié Pré-ambules, Le Genou de Lucy, L’Histoire de l’Homme et Yves Coppens raconte l’homme qui ont été de très grands succès.

Livres et documentaires d'Yves Coppens




Sur Hominides

La taille du cerveau humain
L'évolution du cerveau humain


Evolution Homo sapiens
Les évolution d'Homo sapiens

- Les mensonges sur la théorie de l'évolution

- Biographie d'Yves Coppens

- Homo sapiens

- Les origines de l'homme

- Anthropologue

- Stephen Jay Gould, grand spécialiste de l'évolution qui sut également présenter ces théories de manière simple et accessible à tous.

 
A lire
Le présent du passé
L'actualité de l'histoire de l'homme
Le tome 1
Yves Coppens

Le présent du passé - Yves Coppens

En savoir plus sur
Le présent du passé

Le présent du passé
au carré

La fabrication de la préhistoire
Le tome 2
Yves coppens

le présent du passé au carré - Yves Coppens

 
 
La Boutique
En partenariat avec Amazon, retrouvez la sélection des meilleurs livres ou documentaires sur la préhistoire, les évolutions de l'homme, les découvertes de fossiles...
Livres, documentaires sur la préhistoire
 



AbeBooks.fr - 110 millions de livres neufs, d'occasion, anciens et rares.

 
Mise en ligne le 12/06/11